La pension du bord de mer - tome 4 : Où le coeur se pose, Tamara McKinley

Publié le par LadyRomance

Publié le 7 novembre 2018 aux Éditions de l'Archipel, 381 pages, 22 euros.

Thèmes : Côte sud-est de l'Angleterre - Seconde Guerre mondiale - Sage-femme - Pension de Bord de Mer - Adoption - Amour...

Février 1941. Julie Harris, sage-femme, travaille dans le quartier de l'East End, à Londres, quand un bombardement détruit la maison dans laquelle elle a grandi, anéantissant tous les membres de sa famille, à l'exception de son neveu William, un nourrisson.
Déterminée à tenir la promesse qu'elle a faite à sa sœur de protéger William jusqu'à ce que Bill, son père, rentre du front, elle accepte un poste de sage-femme à Cliffehaven, sur la côte sud-est de l'Angleterre. La famille Reilly, qui dirige la pension du Bord de Mer, la prend sous son aile.
Mais bientôt, Julie apprend que Bill est porté disparu... tandis que William tombe gravement malade.
À son chevet, Julie craint de perdre ce petit ange qu'elle commençait à aimer comme son propre fils.

 

mon avis

Où le cœur se pose de Tamara McKinley est le quatrième tome de la saga intitulée La pension du bord de mer. L'histoire se passe durant la Seconde Guerre mondiale à Londres dans un premier temps, car Julie, une jeune infirmière également sage-femme, part ensuite s'installer à Cliffehaven sur la côte sud-est de l'Angleterre où elle trouve un poste de sage-femme à l'hôpital. Elle sera accueillie et trouvera du soutien auprès de la famille Reilly dans leur pension. En effet, Julie a fait la promesse à sa sœur cadette morte en couche de prendre soin du bébé qu'elle vient de mettre au monde jusqu'à ce que le père avec qui elle n'était pas mariée revienne de guerre pour le récupérer. Mais Julie perd presque simultanément en plus de sa sœur, ses parents, et ne peut trouver refuge dans la maison familiale détruite lors du dernier bombardement fatale à sa famille. Alors qu'elle s'attache immédiatement au bébé, elle décide de partir dans la bourgade de Cliffehaven pour trouver de l'aide auprès de sa sœur aînée mais celle-ci ne veut pas d'eux. C'est ainsi qu'elle se retrouve dans la pension des Reilly. Mais Julie a tant d'amour pour son neveu dont elle s'occupe comme une mère qu'elle craint maintenant que son père ou sa famille ne réapparaisse pour l'emmener loin d'elle. Et puis, Julie rencontre un beau et jeune docteur, fils du directeur de l'hôpital...

Je n'ai pas lu les trois premiers romans de cette série. C'est le premier et il m'a donné très envie de connaître les précédents et ceux qui suivront.

J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman malgré quelques longueurs et je ne peux que me poser des questions quant à la suite car j'ai l'impression, et j'espère, que l'on n'en a pas terminé avec le destin de Julie. Voyez-vous au niveau de la romance la concernant, j'ai été étonnée qu'elle soit restée sans suite. C'est assez frustrant et décevant mais je suppose qu'elle sera reprise plus tard. Je l'espère. En lisant ce roman, j'ai eu le sentiment de suivre une série télévisée. Bien sûr, le fait que Julie soit sage-femme, cela m'a beaucoup fait penser à la série télévisée Call the midwife. Il y a des similitudes forcément sauf que le cœur de l'histoire ne se situe qu'en partie au niveau du foyer et de l'hôpital et ne se concentre pas en particulier sur le personnel même s'il est évoqué.

Le déroulement de l'histoire à Londres est très bien construit et très cohérent avec un quotidien agréable malgré le Blitz que vient finalement ébranler les espoirs et le cours de l'existence d'une jeune femme fiancée. Les difficultés vont mener Julie dans la bourgade portuaire de Cliffehaven dont elle ignore qu'il s'agit d'un couloir de passage d'avions de guerre. Cependant, elle va y trouver la chaleur humaine et la bienveillance de cette famille Reilly que l'on retrouve dans chacun des romans de cette saga. Là aussi pourtant les drames se succèdent mais l'entraide et le courage permettent d'alléger les souffrances et l'ambiance générale portée par la générosité et la solidarité se révèle fort agréable.
Je dois dire que je me suis régalée dans la lecture de ce roman qui est le premier pour moi de Tamara McKinley dont j'ai trouvé l'écriture fluide et le récit très bien mené avec une histoire bien ficelée.

Les personnages sont extrêmement attachants, de ceux dont on devient si proches qu'on a l'impression de faire partie de leur famille. L'héroïne est très naturelle dans ses fragilités que la vie, du jour au lendemain, amène à se révéler et grandir dans une situation exceptionnelle. Elle constitue un très beau personnage principal réaliste dont la plus grande qualité est le courage du cœur et la sensibilité parmi d'autres personnages récurrents forts et tenaces dans l'adversité propre à cette période de l'Histoire.

Malgré une impression d'inachevée peut-être dûe au fait qu'il s'agit d'une saga qui révèlera tous les tenants et aboutissants par la suite, je l'espère, notamment concernant la romance de l'héroïne, j'ai été tout à fait convaincue et séduite par ce roman à l'ambiance chaleureuse et réconfortante qui m'a même évoqué le genre feel good à certains moments, même si le thème de fond d'effort de guerre apporte un aspect dramatique qui permet cependant de mettre en valeur les thèmes de partage et de solidarité.

Une saga que j'ai l'intention de suivre absolument...

Julie se concentra sur la préparation du thé. Depuis toujours, elle rêvait d'être infirmière, et grâce aux sacrifices consentis par ses parents, ainsi qu'à sa volonté sans faille, elle était parvenue à ses fins - bien qu'à l'époque on tint encore cette profession pour une activité réservée aux jeunes femmes issues de la classe moyenne. Au contraire de beaucoup de ses consœurs, elle avait choisi, au lieu de rejoindre l'armée, de demeurer dans l'East End, quartier populaire de Londres, et d'y œuvrer , à sa modeste échelle, auprès de ces gens qu'elle connaissait, qu'elle comprenait - une manière comme une autre, songeait-elle, de remercier cette communauté qui l'avait aidée à grandir.

William n'était pas né d'elle, mais tandis qu'elle l'étreignait doucement, lui donnait le biberon, puis le regardait s'endormir, elle avait senti cet amour, à nul autre pareil, la traverser de part en part. Un amour intense et qui emportait tout. Plus puissant que tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Et, dans le même temps, cet amour-là consolait, il devenait un précieux soutien, car alors qu'elle prenait soin de l'enfant, Julie avait perçu un petit quelque chose qui ressemblait à du réconfort.

Publié dans Saga Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hellobeautymag 18/01/2019 15:30

Coucou,
j'ai moi aussi pensé à la série SOS Sages femmes!
J'ai beaucoup aimé ce roman et je vais être obligé d'acheter les tomes précédents! lol!
Je vois qu'on a à peu près les mêmes goûts e matière de lectures!
Bon week end
Maryline

LadyRomance 19/01/2019 10:17

J'ai moi aussi beaucoup envie de lire les tomes précédents ;) Merci et bon week-end à toi aussi <3