La promesse d'un ciel étoilé, Alison McQueen

Publié le par Joyce

La promesse d'un ciel étoilé, Alison McQueen

L'impossible et sublime histoire d'amour d'une anglaise, fille de médecin, et d'un jeune domestique indien dans les splendeurs des palais des Maharajas. Quand Sophie revient en Inde, dix ans après son départ, c'est au bras de Lucien. Elle a accepté d'épouser cet ambitieux diplomate qu'elle connaît à peine, mais n'a rien oublié du pays de son enfance, ni de son premier amour... En elle vibre l'espoir de guérir enfin des blessures du passé. Mais à quel prix ?

MON AVIS

Ce qui m'a attiré de prime abord avec ce roman, c'est que l'histoire se déroule en Inde, qui plus est en partie dans un palais. C'est un voyage en Inde vers lequel nous entraîne ce livre, mais ausi parfois en Angleterre, en étant transporté successivement dans deux périodes au sujet de ce qui se produit pour les héros du roman en 1947, puis 10 ans plus tard, en 1957 et 1958. Cela crée un rythme très intéressant puisque nous découvrons des éléments du futur (tout en poursuivant ce qui se produit dans le présent) avec juste ce qu'il faut de révélations pour maintenir la curiosité du lecteur et sa soif de vouloir en connaître davantage. Il y a également par moment des retours sur ce qui s'est produit dans l'enfance de l'héroïne, ce qui permet de comprendre sa psychologie, sa façon d'être et d'agir. Le tout est très bien écrit et très cohérent.

C'est l'histoire d'une jeune femme anglaise qui a une mère éprouvant de l'amertume envers la vie et qui se montre parfois violente avec elle. Son père pour tenter de donner un nouveau souffle à son couple et une meilleure vie à sa fille décide d'installer sa famille en Inde pour quelques mois dans le palais d'un maharadja où il y exercera sa profession. Là, l'héroïne, prénommée Sophie, rencontre un amour impossible avec un jeune indien aux yeux d'un vert extraordinaire, Jag, fils d'un domestique. Mais voilà, les moeurs de l'époque interdisent l'amour entre ces deux jeunes gens. Il s'agit donc d'un roman d'un genre dramatique. Il nous raconte la vie de Sophie et son devenir comme si cela se déroulait sous nos yeux dans une Inde qui commence sa mutation passant d'une certaine richesse pour certains au chaos généralisé sous fond de changement de régime politique et de modernisation, puis en Angleterre où Sophie mène une vie classique et enfin en Inde où Sophie, récemment mariée, retourne 10 ans après pour suivre son époux et se retrouve dans un cercle d'anglais avec des protocoles à respecter et une vie mondaine etc.... Par ailleurs, nous suivons le devenir de Jag qui reste lié dans son coeur et son âme à Sophie. 

J'ai beaucoup apprécié le fond historique raconté de ce pays qu'est l'Inde, très bien décrit par l'auteure et ses personnages "bien dessinés". L'histoire est très plausible, semble très réelle. On dirait une histoire vraie !

C'est très bien écrit et j'ai apprécié ma lecture même si au début, j'ai déploré que l'auteure raconte plus au passé l'histoire d'amour entre les deux personnages principaux que de vraiment les décrire en situation et voir leur amour évoluer au présent. J'ai trouvé cela très dommage parce que de ce fait, je me suis sentie éloignée de leur histoire d'amour qui aurait donner un plus. Cela aurait pu être grandiose à ce niveau là et donner un caractère plus romanesque. Néanmoins, plus j'avançais dans ma lecture et plus je trouvais intéressant de suivre la vie très mouvementée, souvent difficile, que l'auteure nous fait découvrir peu à peu de Sophie et de Jag qui se révèlent des êtres très courageux et très amoureux l'un de l'autre. Enfin, un petit mot sur le personnage du père de Sophie que j'ai beaucoup aimé, tout comme le lieu et la maison où il vit par la suite au nord de l'Inde et où Sophie passe du temps parfois. Cela m'apparaisait comme un havre de paix dans cette tourmente.

C'est donc un roman que j'ai bien aimé dans son genre, et qu'en fervante amatrice de romance,  j'aurais apprécié que la partie relative à l'évolution des sentiments entre les deux héros soit plus recherchée et approfondie. Mais ceci dit c'est une histoire très touchante que l'on n'oublie pas de sitôt !

 

Ensemble ils débouchèrent dans une cour silencieuse au sol en damier de marbre blanc et noir. Sous le ruissellement aveuglant des rayons du soleil, des marches descendaient vers un jardin aquatique à l’italienne, le "jardin au lotus", un lieu enclos et luxuriant où s'épanouissaient des fleurs odorantes et où les orchidées glissaient timidement la tête entre les branches des citronniers.
[...] Un parfum merveilleux flottait dans l'air immobile. Sophie, bouche bée, remarqua que le jeune homme la regardait. Il semblait content.
- Mon nom est Sophie, dit-elle en lui tendant la main.
Il baissa les yeux sur sa main, mais s'abstint de la prendre.
- Moi, c'est Jagaan Ramakrishnan, prononça t-il si vite qu'elle n'entendit qu'une bouillie de syllabes. Mais tu peux m'appeler Jag.
- Ravie de faire ta connaissance, dit Sophie avant de s'essayer à une maladroite révérence en espérant que c'était ainsi que l'on saluait quelqu'un qui refusait d'échanger une poignée de main.

Publié dans Roman historique

Commenter cet article