Stratagème amoureux, Mary Balogh

Publié le par LadyRomance

Stratagème amoureux, Mary Balogh

Le richissime M. Mason n'a jamais réussi à intégrer le cercle de ses aristocratiques voisins, qui le surnomment "le marchand de charbon ". Or, il vient d'apprendre que lady Annabelle, la fille du très snob comte de Havercroft, a tenté de s'enfuir avec son cocher et a été rattrapée in extremis. Sa réputation est donc perdue, et Mason se frotte les mains. Il tient sa revanche ! En effet, il a un fils, Reginald, un jeune gandin insouciant qui se ruine au jeu. C'est décidé : Reginald va demander la main de lady Annabelle. Ainsi le comte casera sa pestiférée de fille et Mason aura ses entrées dans le beau monde. Chacun sera gagnant. Sauf que les apparences sont parfois trompeuses, et rira bien qui rira le dernier...

MON AVIS

Je ne vais pas vous en révéler grand chose car ce court roman tient justement son intérêt et sa beauté par la découverte au fil des pages de la relation entre ces deux jeunes gens : lady Annabelle qui ayant compromis sa réputation n'a d'autres solutions qu'un mariage avec Reginald si elle ne veut pas se retrouver pour le reste de sa vie dans un ancien manoir familial en Écosse comme domestique et Reginald qui dilapidant la fortune de son père se voit obliger par celui-ci d'épouser la très riche lady Annabelle s'il ne veut pas se retrouver "les vivres coupées".

Dans ce mariage, M. Mason, le père de lady Annabelle, y trouve son compte car la réputation de sa fille est sauve et la fortune dont doit hériter son futur gendre est la bienvenue pour régler ses problèmes d'argent. Le père de Reginald, lui, même s'il s'est bâti une fortune grâce à l'exploitation du charbon, a toujours été rejeté par la haute société et s'est vu particulièrement "snobé" par le comte de Havercroft, le père d'Annabelle.

M. Mason trouve ainsi sa revanche et va pouvoir intégrer le cercle de ses voisins aristocrates. Lady Annabelle et Reginald n'ont guère le choix que de se rencontrer en vue de se marier dans ces circonstances pour le moins embarrassantes.

C'est une romance "cousue" en toute finesse et légèreté. Elle est faite de tendresse et d'humour. Elle se laisse lire tout simplement, prête à être dégustée sans modération pour nous voir bien étonnés de la tournure des événements.

Une très jolie petite romance avec ses petites surprises, douce et acidulée comme un bonbon !

— Pardonnez-moi de vous interrompre, monsieur Mason. Ne croyez-vous pas un peu prématuré de parler du moment où nous serons mariés ? Je ne vous ai pas encore entendu proposer de m’épouser. Et rien ne dit que j’accepterai votre offre. — Il le faudra bien, car vous n’avez pas le choix. Vous ne reverrez jamais votre Till. À l’instant où nous parlons, il est probablement en route pour l’Amérique. — Vous non plus, vous n’avez pas le choix. Vous êtes couvert de dettes et vos créanciers peuvent se montrer terribles s’ils craignent que votre père ne refuse de les payer. Il hocha lentement la tête. — Touché, répéta-t-il. Ah, notre mariage va être paradisiaque, j’en ai le pressentiment ! En ricanant, il poursuivit : — Je suis sûr que nous allons être très heureux et avoir beaucoup d’enfants, selon la formule consacrée. Comment décrire autrement notre future existence ? — Un amour qui surpassera tous les autres ? suggéra-t-elle. Une communion des âmes pour l’éternité ? — N’allons pas trop loin, s’il vous plaît !

Publié dans Régence

Commenter cet article

LadyRomance 14/02/2016 09:06

Merci Kerry ! Oui, c'est une petite romance bien pensée, bien trouvée !

Kerry Legres 13/02/2016 10:52

Jolie chronique, ce livre et cette histoire ont l'air très doux !