Le pays du nuage blanc, Sarah Lark

Publié le par LadyRomance

Le pays du nuage blanc, Sarah Lark

« La légende veut que les premiers Maoris arrivèrent en pirogue depuis la Polynésie. La première image qu'ils eurent de la Nouvelle-Zélande fut cette île enveloppée d'un long nuage blanc. D'où le nom qu'ils lui donnèrent. »

Londres, 1852. Helen, préceptrice de deux enfants dans une riche famille, répond à une annonce qui propose à des jeunes femmes de partir épouser des Britanniques installés en Nouvelle-Zélande.
Sur le bateau qui la mène à Christchurch, elle se lie avec Gwyneira, une jeune noble galloise qui immigre à cause des difficultés financières de son père.
L'amitié entre les deux femmes sera indéfectible malgré les épreuves, les désillusions et la haine, surtout, qui déchirera leurs deux familles. Mais elles auront la joie de voir leurs enfants s'unir et inventer une nouvelle vie, en osmose avec les autochtones et l
a nature.

MON AVIS

J'ai lu il y a environ un an et demi ce premier roman d'une série de trois qui n'a pas de nom d'ailleurs. Je suppose que c'est parce qu'ils peuvent se lire indépendamment les uns des autres, le lien étant que les deux derniers suivent l'existence des descendants du premier.

Je l'avais bien aimé sans le trouver passionnant mais je l'ai trouvé intéressant du fait qu'il se voulait plutôt réaliste dans le vécu des héroïnes dans le contexte du lieu et de l'époque. En effet, ce n'est pas un roman "fleur bleue" car les héroïnes vivent des espoirs, des désillusions, parfois des événements très douloureux, et heureusement des plus heureux aussi.

Ce sont deux jeunes femmes très différentes l'une de l'autre qui se rencontrent sur le bateau qui les mènent en Nouvelle-Zélande pour se marier chacune avec un homme dont elles ignorent quasiment tout et qu'elles rencontreront seulement sur place. Elles y construiront leur vie et vivront une amitié qui les aidera souvent à surmonter les difficultés qu'elles rencontreront.

C'est une vraie saga qui nous entraîne sur des terres magnifiques en pleine conquête au XIXème siècle. Les héroïnes sont des personnages très forts, de véritables aventurières dans la "découverte de leur nouveau monde".

Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables, capables de tenir un ménage et d’éduquer des enfants, pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse, hommes aisés bénéficiant tous d’une réputation irréprochable.

Le regard d’Hélène s’arrêta un bref instant sur la modeste annonce du bulletin paroissial qu’elle avait parcouru en diagonale pendant que ses élèves étaient absorbés par un exercice de grammaire. Elle aurait préféré lire un livre, mais William, par ses questions incessantes, l’empêchait de se concentrer. À l’instant encore, le garçon de onze ans releva sa tignasse brune.

Il est contraire à la nature féminine, d’embarquer sans protection masculine sur des navires d’émigrants, de s’installer dans des contrées hostiles et de se livrer peut-être à des activités que Dieu a réservées aux hommes. Et envoyer des chrétiennes outre-mer pour les y marier confine à la traite des Blanches !

Publié dans Saga Historique

Commenter cet article

Audrey 21/11/2015 14:40

Je suis très tentée par cette lecture !