Edenbrooke, Julianne Donaldson

Publié le par LadyRomance

Edenbrooke, Julianne Donaldson

En amour, rien ne se passe jamais comme prévu…

Éprise de liberté, Marianne Daventry n’est pas heureuse à Bath. Lorsque sa soeur l’invite à passer l’été à Edenbrooke, la jeune femme n’hésite pas une seconde. Devant parfaire son éducation, condition sine qua non pour pouvoir prétendre à l’héritage de sa grand-mère, Marianne tente désespérément de ne pas se laisser charmer par le maître des lieux, sir Philip, séducteur patenté. Parviendra-t-elle à contenir les élans de son coeur ou succombera-t-elle à son sourire ?

mon avis

Une jolie petite romance très sympa !

Je dois dire que je me suis délectée de tout le début du roman plein de fraîcheur et d'une légèreté qui m'a fait beaucoup de bien. En fait, j'aurais même souhaité que l'auteure développe un peu plus toute cette ambiance très "conte de fée". Cela fait du bien ! Souvent, dans certains romans, à peine après avoir goûté à un peu de bonheur, l'intrigue nous replonge dans les problèmes. Du coup, je reste un peu sur ma faim, si je puis dire.

Et bien ici, je me suis régalée de tout ce romantisme. L'histoire est celle de Marianne Daventry, jeune femme qui s'ennuie chez sa grand-mère à Bath depuis la mort de sa mère qui remonte à un an et demi. Son père est parti en France pour évacuer son chagrin. Sa soeur jumelle, Cécily, très différente d'elle et à laquelle elle se sent inférieure en tous points - beauté, accomplissement, goûts et désirs - vit à Londres. Lorsqu'elle apprend que Marianne se morfond à Bath, Cécily l'invite à passer l'été à Edenbrooke, domaine de la parenté de son amie. Sa grand-mère accepte à la condition qu'elle s'y consacre à parfaire son éducation et devienne une jeune femme du monde afin de pouvoir hériter d'elle.

Son arrivée à Edenbrooke est idyllique. Le cadre est magnifique et elle se lie d'amitié avec son hôte, le charmant et charmeur Sir Philip. C'est un personnege de toute beauté à la réputation sulfureuse de grand séducteur. Marianne qui tient à son héritage, s'évertue à ne pas tomber dans ses bras. La première semaine de son séjour est exquise marquant un grand changement avec son vécu chez sa grand-mère. Elle se sent plus vivante que jamais. Tout se gâte pour elle lorsque sa soeur et son amie, la soeur de Sir Philip, arrivent à leur tour au domaine et viennent rompre le charme de l'amitié entre elle et sir Philip.

Dans ce roman, on retrouve de nombreuses références à l'oeuvre de Jane Austen. Cela finit par faire un peu "cliché" si je puis m'exprimer ainsi et c'est un peu dommage, je trouve. En même temps, on ne peut pas vraiment en vouloir à Julianne Donaldson puisqu'il s'agit d'une édition Milady Pemberley. Seulement, l'écriture manque de finesse et l'intrigue de subtilité. Cela devient même un peu "tiré par les cheveux" parfois et rocambolesque vers la fin.

Cependant, j'ai beaucoup apprécié l'humour dans le personnage de Marianne qui lui donne une vraie personnalité douce, humble et naturelle. J'aurais même aimé que cet humour dû à son caractère authentique soit davantage exploité. J'ai beaucoup aimé tous les personnages très bien dessinés, particulièrement la mère de sir Philip. Et ce dernier est, à mon avis, un magnifique personnage très réussi dans son rôle de héro idéal...un vrai prince charmant...

Je pense que l'auteure n'a eu nulle autre prétention que de vouloir divertir, en particulier les lectrices qui aiment le monde de Jane Austen. Et sur ce point, c'est très réussi, car c'est une romance légère et pleine de fantaisie qui permet de s'évader bien agréablement.

- Avez-vous besoin de quelque chose? demandai-je.
- Oui, dit-il, tendant la main et prenant la mienne. Mon cœur battait fort à son contact. Je me suis dit que je devrais retirer ma main, mais je ne pouvais me résoudre à le faire de moi-même.
- De quoi avez-vous besoin ? Ma voix était à peine un murmure.
- Votre sourire. Je ne l'ai pas vu de toute la journée.

Publié dans Régence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kitsy 11/12/2015 16:37

J'avais adoré ce roman, je l'ai lu en anglais il y a bien deux ans je crois. Philip est adorable, j'ai beaucoup aimé le passage de la lettre. C'est vrai qu'on retrouve beaucoup de Jane Austen, mais bon, ça fait du bien. C'est une romance douce et légère :)

LadyRomance 11/12/2015 18:06

Oui, c'est juste délicieux ! Plein de fraîcheur ! Et cela fait du bien !