Cinéma : Brooklyn

Publié le par LadyRomance

Sortie au cinéma le 9 mars 2016 (1h 53min) - sortie DVD le 20 juillet 2016

De John Crowley, Paul Tsan

Avec Saoirse Roman, Domhnall Gleeson, Emory Cohen...

Genres : drame, romance...

Nationalités : Irlandais, Britannique, Canadien

Distributeur : Twentieth Century Fox France

Récompenses : 1 prix et 11 nominations

Synopsis

Dans les années 50, attirée par la promesse d'un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famille pour tenter sa chance de l'autre côté de l'Atlantique. À New York, sa rencontre avec un jeune homme lui fait vite oublier le mal du pays... Mais lorsque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée entre deux pays... et entre deux hommes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

MON AVIS

J'ai beaucoup apprécié ce film, c'est pour cela que je vous en parle à l'occasion de sa sortie DVD en ce 20 juillet 2016. Je l'ai vu au moment de sa sotie. Je me souviens avoir vraiment apprécié sa simplicité, sa douceur, son rythme, son image... Ce n'est pas un film "tape à l'oeil", ni romancé "à outrance". C'est ce qui en fait toute sa qualité. Il est juste "come il faut". Il s'agit d'un film tiré du roman de Colm Toibin dans lequel l'auteur a mis beaucoup d'attention dans la transcription à travers sa plume de ce qu'une jeune femme peut éprouver dans ce genre de situation où l'on se sépare de sa famille, de ses racines, pour découvrir et s'adapter dans un "nouveau monde" comme l'Amérique dans les années 50 dont l'histoire est profondément différente de celle de son pays d'origine, l'Irlande. Le film a tenté de par ses plans et ses effets de retranscrire à son tour cet état d'émotions difficiles. C'est une très belle histoire qui nous permet de voyager et de découvrir une Irlande avec ses règles de convenance, son chômage déjà, ses préjugés mais aussi ses si beaux paysages, et une Amérique qui s'ouvre à la modernité, à la diversité et à un certain sentiment de liberté. Bref, c'est un très joli film, intéressant, d'où émane une sorte de douceur et de la poésie. En tout cas, c'est ce qu'il évoque à mon souvenir.

Je prendrais beaucoup de plaisir à le revoir !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voici quelques informations sur le film !

A propos de l'actrice principale !

La jeune Saoirse Ronan s'est sentie très impliquée émotionnellement dans l'interprétation d'Eilis Lacey, une jeune femme déchirée entre deux hommes et deux pays. En effet, née à New York de parents irlandais et élevée dans la banlieue de Dublin, elle jouit elle aussi de deux cultures: "C’est une histoire près de mon cœur parce qu’elle parle de ma famille. C’est le voyage que mes parents ont fait dans les années 1980, ils ont déménagé à New York et ils ont vécu le même genre de situations, même si c’était à une époque et une ère différente", raconte-t-elle. "Je crois que cette expérience fut encore plus émouvante pour moi, parce que j’avais un fort sentiment d’appartenance à ces communautés et à ces gens".

A propos de l'Irlande !

Le film a été en partie tourné dans la petite ville irlandaise d'Enniscorthy, lieu de naissance de l'écrivain Colm Toibin dont le roman est adapté. "Mes parents sont originaires de là-bas, tout comme mes grands-parents. C’est une ville de six mille âmes. Non seulement le film se déroule dans cette ville, mais il a été tourné dans les rues auxquelles je pensais en écrivant le bouquin", explique-t-il. Saoirse Ronan elle-même a grandi non loin de cette commune, où elle se rendait plus jeune pour aller au cinéma.

A propos du roman et de son adaptation à l'écran !

Livre et adaptation filmique sont intimement liés dans le cas de Brooklyn. Ainsi, lorsque le romancier Colm Toibin a évoqué la voix du chanteur Iarla O Lionairdcomme inspiration pour l'écriture du passage où Eilis assiste au chant d'une complainte irlandaise par un démuni lors d'un repas de Noël, les productrices Finola Dwyer et Amanda Posey ont approché le chanteur afin qu'il participe au film. La chanson qu’il chante à l’écran s’intitule Casadh an TSúgáin (La torsion de la corde) et illustre parfaitement le dilemme amoureux de la jeune femme, comme il l'explique : "C’est une chanson d’amour au refrain répétitif qui parle d’un homme qui demande à sa femme de définir la façon dont elle est liée à lui. [...] Dans la chanson, l’homme dit à la femme “Sois avec moi devant tous, montre-le à tous, sois claire".

A propos des costumes de l’héroïne !

Le gain de maturité qui caractérise le personnage d'Eilis tout au long du film est notamment représenté par ses tenues vestimentaires en constante évolution. La chef costumière Odile Dicks-Mireaux et le réalisateur John Crowley se sont ainsi inspirés de Grace Kelly très jeune pour opérer la transformation du personnage.

(Sources : Allocine)

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

MrsTurner 23/07/2016 11:42

Merci pour ton article, il va falloir que je regarde ce film alors !

LadyRomance 23/07/2016 12:19

Oh oui, il est très agréable à regarder ! Je n'ai pas le plaisir de te connaître, je crois !!! Tu as un genre littéraire préféré ou aimes-tu tout lire ? En tout cas, je te remercie de tes commentaires. A bientôt Mrs !