L'île aux papillons, Corina Bomann

Publié le par LadyRomance

L'île aux papillons, Corina Bomann

Publié chez Pocket Editions en avril 2015, 551 pages - paru le 21 mars 2014 aux Editions Charleston

Thèmes : romance, recherche de ses origines, héritage familial, Sri Lanka

«Laissez-vous emporter sur une île aux mille senteurs, aux couleurs chatoyantes et aux nombreux mystères. »
Lorsque Diana se rend au chevet de sa grand-tante Emmely en Angleterre, cette dernière la charge d’une étrange mission : découvrir le lourd secret qui pèse sur leur famille et qui concerne Grace, l’arrière-arrière-grand-mère de Diana.
Diana part pour le Sri Lanka, la terre de ses ancêtres, colons à Ceylan. Elle y découvre une prophétie qui semble avoir changé le destin de sa famille et l’histoire d’un amour interdit... Durant sa quête, la jeune femme trouvera-t-elle enfin la paix pour elle et pour les siens ?
Une superbe évocation de Ceylan au XIXe siècle, l’histoire entremêlée de trois femmes d’une même famille, à trois époques différentes, sur deux continents... Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce livre un grand succès international.
D’un vieux manoir anglais aux plantations de thé de Ceylan, un magnifique
roman d’atmosphère et dévasion.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

mon avis

La lecture de ce roman m'a passionné malgré une petite gène de temps à autre au niveau de l'écriture. En effet, parfois il me fallait relire certains passages que je ne comprenais pas à la première lecture. Peut-être du fait de la traduction du roman à l'origine en allemand !!!

J'ai eu durant une bonne partie du roman, l'impression qu'il s'agissait toujours du début de l'histoire alors que j'avais pourtant bien avancé dans ma lecture. Je ne sais pas trop à quoi au juste cela était dû, mais c'est l'intrigue je crois qui rendait cet effet du fait que nous suivions la vie d'une jeune femme de 18 ans et de sa sœur cadette de 14 ans, des ancêtres de Diana Wagenbech, qui découvraient peu à peu elles-mêmes un univers qui leur était étranger jusque-là. Bref, l'intrigue est un peu longue à démarrer mais ensuite cela devient plutôt intéressant et intriguant jusqu'à la fin.

L'histoire commence avec celle de Diana, une berlinoise de 35 ans qui arrive à un tournant de sa vie lorsque son mari l'a trompe avec sa secrétaire. Au même moment Emmely Woodhouse qui considère Diana comme sa petite-fille tombe malade et se trouve sur le point de décéder. Diana s'envole alors pour Tremayne House, le manoir en Angleterre où elle passait toutes ses vacances étant jeune.

Celle qui l'a considère comme sa petite-fille est en réalité sa grand-tante Emmely. Diana n'a pas connu sa grand-mère, décédée lorsqu'elle mit au monde sa mère. Emmely n'ayant jamais eu d'enfants, elle s'est occupée de la mère de Diana, puis de Diana lorsqu'elle vint au monde. C'est ainsi qu'elle en est venue à considérer Diana, sa petite-nièce, comme sa petite-fille. Il se trouve qu'Emmely a reçu pour mission de laisser des indices afin que le secret de son ancêtre, sa grand-mère Victoria, soit révélé au dernier membre de la famille, en l'occurrence Diana. Victoria étant la jeune soeur de Grace, notre héroïne concernant l'histoire qui se déroule dans le passé ! Nous y voilà ! Car Grâce est l'arrière arrière grand-mère de Diana. C'est d'elle dont nous allons suivre l'histoire dans le Sri Lanka en 1887. Diana décide de partir pour ce pays où elle rencontre Jonathan Singh, moitié Tamoul - moitié anglais, écrivain et historien, qui va l'aider dans ses recherches à propos de Grace.

Grace Tremayne, sa jeune sœur Victoria, ainsi que leurs parents, doivent s'installer en Inde suite au décès dans des circonstances mystérieuses de Richard, le frère aîné de leur père, Henry. Ce dernier est contraint de reprendre les affaires de Richard en Inde. En effet, Richard a délaissé ses obligations plusieurs années auparavant pour s'installer à Ceylan et se lancer dans l'aventure du thé. Depuis Henry ressentait une certaine rancœur envers lui. Il doit maintenant s'occuper de sa plantation de façon soudaine et inattendue, ce qu'il n'aurait jamais imaginé faire un jour. Quant à Grace, elle débarque en Inde avec une certaine amertume car elle était en âge de faire son entrée dans le beau monde où elle pouvait participer aux bals et fêtes. Si dans les premiers temps, elle se renfrogne à son arrivée à l'hôtel, elle commence à changer de regard sur ce qui l'entoure lorsque la famille s'installe dans la superbe plantation. Elle découvre peu à peu un monde qui lui était tout à fait inconnu. bien différent de l'Angleterre et de Londres. C'est ainsi que Grace se voit transformer au contact de cette terre sauvage et exotique avec ses animaux et ses plantes qu'elle n'a jamais vu, ses couleurs vives, son climat bien plus chaud etc... Elle voit ses sens s'éveiller et le beau tamoul instruit qui seconde son père dans son travail avec efficacité ne lui est pas indifférent. Et la réciprocité des sentiments ne va pas arranger leurs affaires ! Car, évidemment, la différence de leurs origines ne leur permet pas de s'aimer. D'autant plus qu'un mariage est déjà envisagé entre parents avec le fils du riche et renommé propriétaire voisin ("un vieux cochon" soit dit en passant !).

"L'île aux papillons" évoque une histoire d'amour intéressante à suivre qui ne se présente pas sous les meilleurs auspices mais qui a le mérite d'être authentique et sincère du fait qu'elle ne correspond pas aux usages et mœurs de l'époque. Le personnage de Grace est attachant car nous la voyons évoluer vers un caractère qui se modifie profondément au contact de ce pays dont elle va tomber amoureuse. Elle s'affirmera face à une réalité qu'elle ignorait jusque-là, notamment les problèmes liés à la servitude des autochtones envers les anglais. C'est une belle illustration de la situation de la femme à une époque et un lieu où les convenances et les inégalités primaient sur la vérité du cœur et la liberté.

Un roman dont la lecture est agréable et passionnante !

Diana déposa le coffret sur la table, essuya précautionneusement le couvercle et l'ouvrit. Quatre objets étaient posés sur le velours rouge qui en tapissait l'intérieur.
Un pendentif orné d'une grosse pierre bleue. Une feuille allongée et desséchée, recouverte de signes mystérieux. La photographie d'une montagne, et puis un petit livre. C'est ce dernier que Diana saisit en premier. Elle se sentait tendue, comme s'il lui avait été donné d regarder vers le passé à travers un hublot. Comme si on lui offrait la chance d'accéder à ses propres racines.

Tante Emmely avait beau être faible et malade, Diana avait pu se convaincre qu'elle avait toute sa tête. Une personne confuse n'aurait pas eu la présence d'esprit de convoquer un parent pour lui enfreindre de fouiller dans l'histoire familiale pour y dénicher un secret et libérer la famille d'une mystérieuse malédiction.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzy Bess 16/09/2016 11:20

Il a l'air intéressant. Merci pour ton avis ! :)

LadyRomance 16/09/2016 14:07

Je t'en prie Suzi, c'est avec grand plaisir ! Merci à toi d'avoir lu la chronqiue !

MrsTurner 23/07/2016 11:40

Tiens j'ai justement ce livre dans ma PAL, il faudrait que je me décide à le sortir !

LadyRomance 23/07/2016 12:16

Il est sympa à lire, tu verras ! ma chronique arrive bientôt !
As-tu une page facebook pour pouvoir te suivre ?