Côte-Blanche, tome 1 : L'étranger d'outre mer, Marie-Claude Charlant

Publié le par LadyRomance

Côte-Blanche, tome 1 : L'étranger d'outre mer, Marie-Claude Charlant

Publié aux Editions Ada en 2013, 273 pages.

Thèmes : Littérature québéquoise - XIXè  siècle - Sentiments - Mystère - Manoir hanté - Romance...

En retrait du village de Monts-aux-Pins gît un mystérieux manoir abandonné depuis trois décennies : Côte-Blanche. Le départ expéditif de ses occupants avait jadis déclenché certaines rumeurs, dont l’une voulant qu’il soit le lieu d’errance d’êtres n’appartenant plus au monde des vivants... Lauriane Bélisle, fille de paysan, croit en la véracité de cette rumeur, surtout depuis que d’étranges impressions l’assaillent quand elle passe près du portail à l’entrée du domaine. Une sorte d’appel silencieux, une invitation, dirait-on, à pénétrer dans ce lieu interdit. Contre toute attente, le fils de l’ancien propriétaire vient y élire domicile. William Fedmore est à l’image de son manoir : élégant, intrigant et énigmatique. Lauriane ne tarde pas à réaliser que sa fascination pour Côte-Blanche pourrait bien n’avoir d’égale que celle qu’elle voue à ce séduisant Anglais…

                                            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Avant de me mettre à la lecture du roman, voyant le nombre de pages de 273, j'ai craint que l'histoire ne se termine pas à la fin. Et bien, je l'avais bien pressenti... je confirme... c'est assez décevant d'arriver à la fin du roman et que l'histoire, elle, reste inachevée. Côte-Blanche forme une série de quatre romans et donc la suite se trouvent dans les trois suivants. Souvent, les romans de ce format qui composent une série peuvent se lire indépendamment les uns des autres sans que cela ne pose le moindre problème mais ce n'est pas le cas de celui-ci. L'ayant acheter au format kindle pour le lire sur ma liseuse, je n'ai rien vu venir !!!

Ainsi donc, dans cette première partie, nous suivons la vie d'une modeste famille au Québec en 1889, les Bélisle, et particulièrement celle de l'unique fille de cette famille, Laurianne, 18 ans. Elle vit avec deux de ses cinq frères et leur père, leur mère étant morte depuis sept ans. Elle est rousse et fréquente régulièrement sa tante Adéline, soeur de sa mère, qui ne s'est jamais mariée, rousse également, très intuitive et axée sur l'invisible, qui a un don pour concevoir et préparer des médications à base de plantes, auxquels participent aussi Laurianne. Elle aime passer du temps avec elle et souhaite s'initier cartomancie pour prédire l'avenir. Mais débute surtout pour elle une sorte d'intuition et d'attirance inexplicable pour le mystérieux manoir abandonné devant lequel elle passe pour se rendre justement chez Adéline, ce qui la mènent vers des situations mystérieuses et étranges. Evidemment, la tante et la nièce sont perçues dans le village comme deux sorcières ! Et nous suivons donc la vie de cette petite communauté lorsque William Fedmore, le fils de l'ancien propriétaire du manoir resté fermé durant une trentaine d'années, hanté selon les villageois, revient s'y établir avec sa tante Norah de façon permanente. Des rumeurs circulent sur les anciens maîtres des lieux avec toutes sortes de spéculations sur leur départ soudain et précipité jadis. Tout le monde y va de son explication, de la plus terre à terre à la plus excentrique. Cependant, il se trouve que Laurianne va effectivement vivre des expériences étranges et mystérieuses dans le manoir et son parc. Elle commencera à vivre également des phénomènes étranges et déconcertants chez elle, dans sa propre chambre.

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, c'est qu'il y a une belle part consacrée à l'étrange, au surnaturel, mais aussi à la romance. Il y a également toute une vie relative au quotidien bien décrite souvent faite de travaux pénibles et répétitifs, la vie des villageois portés aux commérages, quand dira-t-on et préjugés, alimentés par la peur et la jalousie de certains se croyant supérieurs aux autres ou n'acceptant pas les différences, et d'autres qui se soutiennent, se rendent service, s'entraident. Nous sommes donc plongés dans cette vie de village avec ses différentes facettes... et puis, le drame aussi qui peut surgit au centre de tout cela auquel on ne s'attend pas et qui par contraste en ressort plus marqué. Car, l'héroïne passe par des situations difficiles à vivre parfois, dues aux comportements hautains et agressifs de certains, et doit faire face à des événements dramatiques concernant son entourage aussi.

Ce que je n'ai pas trop apprécié, c'est que j'ai trouvé le début du roman un peu lent avec beaucoup d'explications et de dialogues qui ont pour effet de ralentir le rythme. Est-ce pour justifier des trois romans nécessaires à cette série, je ne sais pas, même si finalement, je ne pourrais pas dire qu'il y ait eu quoi que ce soit de superflu. Peut-être est-ce du à la façon dont cela est écrit qui m'a rappelé cette même impression de lenteur dans une autre série québécoise dont j'ai lu le premier tome il y a quelques mois intitulé Les gardiens du phare. Ensuite, cela devient heureusement plus dynamique avec l'arrivée des Fedmore au manoir avec plus d'action, de la romance mais aussi des faits surprenants et des événements bouleversants invoqués plus haut. J'ai beaucoup aimé les personnages principaux de l'histoire : Laurianne, sa meilleure amie Marie-Louise, sa tante Adéline, le très charmant et énigmatique William Fedmore, le fils de l'ancien maître du manoir et sa tante Norah. Ils ont beaucoup de personnalité, un caractère propre à chacun, original, très bien défini et qui sort des clichés. Norah, par exemple, est une femme âgée extraordinaire qui n'a pas du tout tous les défauts habituels attribués à une dame d'un certain rang et fortuné. Elle est au contraire adorable, douce et vive d'esprit.

En bref, l'intrigue est intéressante, originale et singulière. même si elle reprend des thèmes connus, ils son traités de façon intelligente sans jamais tombé dans le cliché et dans le déjà lu. C'est ce qui en fait une histoire surprenante car on ne sait pas du tout ce qui peut se produire au fil des pages et où cette histoire va nous mener et encore moins comment. Et ça, c'est plutôt agréable ! C'est bien joué de la part de l'auteur car là, voyez-vous, et bien je voudrais bien connaître la suite maintenant... !!!

De loin, le portail en fer forgé ne laissait voir que son centre, là où se rejoignaient les vantaux, en partie masqué par les exubérances d’une nature à laquelle on avait rendu ses droits voilà tant d’années. Mais, même dans de telles conditions, il continuait d’en imposer, fier gardien d’un vaste domaine, symbole de prestige et d’opulence.
Il ne faisait toutefois pas qu’inspirer l’admiration. Ce n’était pas la prospérité qu’il suggérait qui déchaînait les battements de cœur des deux jeunes femmes qui s’en approchaient à pas mesurés.
— Lauriane, vas-tu finir par me dire pourquoi tu m’amènes ici ? demanda Marie-Louise, dont la voix mal assurée trahissait une crainte évidente.
— Tu vas voir.

Contre toute attente, l'aura de mystère et de singularité qui nimbait Adéline avait rejailli sur Lauriane. A sa naissance, les ragots s'étaient élevés de plus belles à Monts-aux-Pins, voulant que du sang de sorcière coule dans ses veines. Ses boucles rousses étaient hors de tout doute le fruit du démon qui l'habitait. Le fait qu'Adéline possède cette même crinière flamboyante, dont toutes les créatures des environs avaient jadis été jalouses sans pour autant oser l'avouer ouvertement, suffisait à justifier de si révoltantes insinuations.

Il s'était penché vers elle, qui chercha d'emblée à s'écarter. Son talon buta une pierre et sa respiration se suspendit en même temps qu'elle se sentait basculer en arrière. Lauriane écarquilla les yeux, certaine que dans une seconde, elle s'abîmerait dans les eaux froides et noires. Mais deux mains happèrent sa taille, freinant sa chute in extremis.
-Gare à ne pas trébucher, Miss Bélisle, se moqua William, son visage tout près du sien. Je n'ai pas la moindre envie d'aller vous chercher dans ce lac sans nom à cette heure.

Publié dans Saga Historique

Commenter cet article

Martine 18/11/2016 16:23

Ça m'a fait plaisir :) Comme il y a beaucoup de contenu dans cette histoire, je pense que c'était peut-être mieux de diviser en plusieurs tomes (qui font chacun plus de 500 pages papier sauf le tome 1) plutôt que d'avoir un pavé de 2000 pages :-P Mais c'est mon humble avis et tu te fera ta propre idée après lecture :) Contente d'avoir pu te donner mes commentaires, en tout cas ça vaut la peine de lire jusqu'à la fin, le tome 4 est une vraie bombe! ;)

LadyRomance 19/11/2016 11:04

Ah oui ! Quand même ! Cela fait des tomes de 500 pages, c'est pas mal du tout ! Comme sur ma liseuse, le premier comptait 273 pages, je pensais que les autres, c'était pareil ! Cela fait, une belle série quand même ! Je la lirais un jour, c'est certain. Merci encore à toi Martine ! A très bientôt !

Martine 18/11/2016 03:16

Moi j'ai lu la série au complet et il a en réalité 4 tomes :)

LadyRomance 18/11/2016 15:37

Ah ! merci beaucoup Martine, c'est très intéressant d'avoir ton avis ! je me suis doutée que cette série avait quelque chose de spécial et je suis vraiment ravie que la suite tienne ses promesses. C'est formidable ! Bien sûr, cela me donne fortement l'envie de me procurer la suite et c'est là que je trouve au peu dommage que ce roman ait été divisé en de si nombreux tomes. Je pense que deux auraient tout à fait été suffisant ! Encore merci pour ta pertinente participation Martine et à bientôt !

Martine 18/11/2016 14:08

De rien :) Je suis ne pas très bonne pour commenter, mais en gros je dirais que j'ai adoré le tome 1, mais que c,est à partir du tome 2 que je suis devenue accroc à cette série qui est devenue un gros coup de coeur :) J'ai trouvé chaque tome meilleur que celui d'avant, avec de plus en plus de rythme et selon moi on doit lire jusqu'à la fin pour comprendre des choses mises en place au tome 1. Je ne sais pas trop quoi dire d'autre pour rien dévoiler! lol Mais en tou cas j'ai vécu un tas d'émotions et le beau William m,en a fait voir de toutes couleurs! lolll (et le manoir aussi!)

LadyRomance 18/11/2016 10:50

Ah oui, merci Martine, je vais rectifier sur la chronique le nombre de tome de la série ! Et, dis-nous alors, comment as-tu trouvé la suite ? As-tu aimé ? Je suppose que oui pour es avoir tous lu !!! Je te remercie d'avance pour les précisions que tu voudras bien nous apporter sans spoiler bien évidemment pour les futures lectrices de cette série s'il y en avait !!! Encore merci à toi Martine !

Sanasan 16/11/2016 10:08

Je suis bien souvent contre les romans à tome multiple mais en ce moment je suis assez mal placée pour dire cela puisque je suis à fond dans la saga Tatiana et Alexandre ;) Cela dit, quand l'histoire est vraiment intéressante pourquoi pas. Mais cela ne semble pas être un coup de coeur pour toi. Est-ce que je me trompe ?

LadyRomance 17/11/2016 12:31

Et bien, Sanasan, il me semble que si une histoire est suffisamment dense et étoffée et qu'elle nécessite effectivement plusieurs tomes, je trouve acceptable et même agréable qu'il y ait plusieurs tomes, surtout si c'est une histoire qui ne se termine pas à la fin d'un tome comme c'est le cas ici. Je pense que les trois tomes effectivement ne sont pas vraiment ne se justifient pas dans cette série. Cela aurait pu très bien être écrit en un seul volume. Parfois, j'ai eu l'impression que l'auteure prenait son temps pour développer, même si je ne pourrais pas dire que cela était inutile, c'était peut-être un récit un peu étiré, si je puis m'exprimer ainsi, comme si les phrases ou le paragraphe était rallongé exprès pour expliquer les trois volumes. Par contre, il y a des séries que je trouve très bien trouvé comme celle de Lucinda Riley avec Les trois soeurs car il y a un réel intérêt à chaque fois et de façon originale. Un coup de coeur ? et bien figure-toi que c'est toujours un peu bizarre pour moi de m'exprimer en coup de coeur. Je trouve que j'ai des avis plus mitigé que la plupart des autres. Cela doit être mon caractère. C'est une question que je me suis posée. Pourtant, certains romans, je les aiment beaucoup ! Concernant celui-ci, je ne peux pas parler de coup de coeur mais peut-être que cela aurait été le cas s'il avait été en un seul tome. Comment veux-tu éprouver un coup de coeur quand tu as l'impression de te trouver au début d'une histoire ? Il faut vraiment que ce soit du lourd, tu vois. J'ai un peu juste l’impression, que le bouquin est écrit ainsi pour que je sois obligée d'acheter la suite sans que ce soit réellement justifié bien que je voudrais bien la connaître, c'est certain. C'est une histoire qui est différente de celle que j'ai pu lire, qui se passe bien différemment. Elle a son charme et j'aimerais bien connaître la fin, oui !