L'enfant des neiges, Marie-Bernadette Dupuy

Publié le par LadyRomance

L'enfant des neiges, Marie-Bernadette Dupuy

Editions France Loisirs publié en Juin 2009, 688 pages

Thèmes : Enfants - Adoption - Amour - Religion - Retrouvailles - Famille - Secrets

Janvier 1916. Dans le village de Val-Jalbert sur les bords du lac Saint-Jean au cœur de la forêt québécoise, une religieuse découvre un bébé abandonné dans un ballot de fourrures, sur le perron enneigé du couvent-école. D'où vient ce poupon aux yeux si bleus, qui porte le nom de Marie-Hermine, comme en témoigne une courte lettre cachée dans ses vêtements ? L'enfant sera élevée et instruite par les sœurs du Bon-Conseil et souvent confiée à une jeune mère des environs, Élisabeth Marois. Dotée d'une voix exceptionnelle, au fil des années, l'orpheline gagnera le surnom de « rossignol des neiges »...

Marie-Bernadette Dupuy nous offre ici une très belle histoire d'amour documentée et puissante, empreinte du souffle glacé des longs hivers québécois, qui se déroule dans une région où rien ne doit mourir, rien ne doit changer...

mon avis                                               

L'enfant des neiges est le premier tome d'une longue saga. La série compte en tout six tomes. Cependant, je vous rassure, le premier roman a réellement une fin. Nous suivons l'histoire de Marie-Hermine, un bébé abandonné à l'âge de un an dont nous suivrons l'évolution jusqu'à sa vie de jeune femme. Le premier tome boucle une histoire menée de bout en bout, et je suis vraiment curieuse de connaître la suite de la vie de notre héroïne car je dois dire que cela me semble étrange d'avoir cette possibilité comme si j'avais l'opportunité d'aller regarder derrière le miroir. Car, en effet, habituellement les romans se terminent tous plus ou moins sur une partie de la vie des héros dont on ne connaît jamais le devenir. Alors, je suis très curieuse de pouvoir lire la suite à ma guise.

Marie-Hermine a été déposée le 7 janvier 1916 par son père devant le couvent-école de Val-Jalbert, un village québécois au charme fou en cette période de l'Avent. Un simple mot accompagne l'enfant : "Notre fille s'appelle Marie-Hermine. Elle a eu un an le mois dernier, avant Noël. Nous la remettons entre vos mains, à la grâce de Dieu. Les fourrures sont une avance sur sa pension." Mais, on n'entendra plus parler de ses parents durant plusieurs années.

C'est la lecture idéale en ce mois de décembre avant les fêtes de fin d'année car le climat et les paysages nous entraînent pour plusieurs mois de l'année au coeur de l'hiver, la neige, les traîneaux et les grands espaces de forêts... Et c'est aussi des moments agréables de chaleur près des feux de cheminées dans les maisons, avec du café brûlant, des crêpes et du sirop d'érable avec des villageois qui se connaissent et s'entraident dans cette petite communauté qui verra peu à peu sa population disparaître par manque de travail puisque la majorité des hommes travaillaient dans une usine à papier qui fermera définitivement ses portes. Nos héros, eux, feront parti du petit nombre qui restera et vivra au rythme des saisons marquées chaque année par les fêtes de Noêl. Elles prennent tout leur sens dans ce petit village où la simplicité et le réconfort auprès des autres restent l'essentiel. 

Marie-Hermine, elle, va grandir avec les soeurs venues s'installer dans ce couvent-école pour instruire les enfants du village. Elles ont un rôle d'institutrice et vont très vite s'attacher profondément à elle et s'en occuperont au mieux. Marie-Hermine vivra entre leurs bons soins et ceux d'une famille qui l'élèvera comme leur fille. Cependant, notre jeune héroïne verra souvent en rêve la nuit le retour de ses parents dont l'identité et les motivations de leur geste restent un mystère pour cette communauté qui a su recueillir et accepter leur enfant. Il faut dire que Marie-Hermine a pour qualités la bonté, la générosité, et a reçu le don du chant non négligeable qui lui permet de charmer par sa voix de soprano son auditoire, particulièrement à la veillée de Noël. Les villageois l'ont surnommé ainsi : "Le rossignol de val-Jalbert".

Ce roman nous plonge dans la vie simple et rustre des habitants de Val-Jalbert, village abandonné de nos jours que Marie-Bernadette Dupuy a su si bien faire revivre dans un cadre naturel de toute beauté entre quotidien, drame, romance et aventure... Car "L'enfant des neiges" est aussi un très belle histoire d'amour avec un indien d'Amérique qui nous entraîne vers un esprit différent plus relié à la nature et à une réalité plus invisible.

Tous les ingrédients sont réunis pour s'évader dans cette agréable histoire aux airs de conte de noël avec son lot de rebondissements où les joies et les bonheurs succèdent aux difficultés et aux malheurs. Une superbe lecture à savourer en attendant le Père-Noël, confortablement installé devant un feu de cheminée, ou à défaut, lové dans son fauteuil sous un plaid. C'est un joli coup de coeur de saison et une belle découverte à laquelle je ne m'attendais pas de cette auteure dont j'aurais certainement du plaisir à lire d'autres romans.

L'enfant des neiges, Marie-Bernadette Dupuy

Cette fois, des pleurs étouffés résonnèrent à ses pieds. Sœur Sainte-Madeleine buta dans un ballot de peaux, ficelé à deux endroits, posé contre la porte. Les battements de son cœur s’accélérèrent, tandis qu’elle se penchait pour examiner de près l’étrange colis. Une lanterne rivée sous le balcon servant d’auvent dispensait une vague clarté jaunâtre.
– Un bébé ! Un tout petit bébé, s’exclama-t-elle.
Au milieu d’un nid de fourrures, un petit visage rageur se devinait. Il n’y avait pas d’erreur possible.
– Doux Jésus ! gémit la religieuse, stupéfaite.
Elle souleva le paquet et, du coup, laissa tomber le sac de farine. Sœur Sainte-Lucie ouvrit au même instant.
– Regardez, c’est un bébé! lui cria sœur Sainte-Madeleine. Qui est assez cruel pour abandonner un tout petit enfant par ce froid ? On voulait sa mort ! Vite, vite, laissez-moi entrer !

Elle était loin d'imaginer que son patineur avait vu ses parents, des années auparavant, sur le bord de la rivière Péribonka.

Ma mère dirait que ce n'est pas un hasard. Elle pense que nous suivons un chemin invisible tracé sur la terre qui nous mène là où nous devons être heureux. Et libres.

Publié dans Saga Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kitsy 28/12/2016 14:52

C'est un roman idéal pour cette période de l'année. Moi aussi j'aime pouvoir découvrir la vie d'un personnage sur plusieurs tomes, sans fin abrupte. Le fait qu'il y ait 6 tomes ne me fait pas peur. Il va vite atterrir dans ma wish-list !

LadyRomance 29/12/2016 18:38

Eh bien, je pense souvent à me mettre à lire la suite mais j'en ai tellement d'autres à lire aussi !!! Je me rend compte que la plume de l'auteure, sa façon de raconter me manque !!!

Suzy Bess 21/12/2016 16:01

Il a l'air intéressant ! Le scénario me fait un peu penser (seulement l'idée de base) au roman "L'Oiseau des Neiges" de Tracy Rees.

LadyRomance 22/12/2016 17:02

merci bien Suzy, en effet il m'intéresse, surtout s'il y a de la romance comme tu dis !!!

Suzy Bess 22/12/2016 15:17

Oui, Lady, j'ai bien aimé ce roman. Ce n'était ni parfait, encore moins un coup de coeur, mais l'histoire est touchante et serait susceptible de te plaire. Elle évoque l'amitié, ce que l'on est prêt à faire pour l'honorer, et il y a également une romance.

LadyRomance 21/12/2016 17:18

Je ne connais pas ce roman. Tu l'as lu ? L'as-tu aimé Suzy ? Crois-tu qu'il me plairait ?