Les larmes de la liberté, Kathleen Grissom

Publié le par LadyRomance

Les larmes de la liberté, Kathleen Grissom

Publié le 07/02/2017 aux Editions Charleton, 446 pages - Existe aussi sous le titre "Fuir la colline aux esclaves" publié le 1er septembre 2016 aux Editions France Loisirs

Thèmes : Esclavage - Fuite - Philadelphie - Caroline du Nord - Plantations...

L'écriture lyrique de Kathleen Grissom est riche en détails historiques, et ce roman peut être lu soit comme une histoire indépendante inoubliable, soit comme la suite captivante de La Colline aux esclaves. »
Publishers Weekly

En 1810, James Pyke, 13 ans, fils d'un planteur et d'une esclave, fuit sa Virginie natale. Vingt ans plus tard, le jeune homme, qui a toujours caché le secret de ses origines, a intégré la haute société de Philadelphie et vit une passion avec une ravissante aristocrate, Caroline. Mais celle-ci tombe enceinte et, rapidement, son père menace James.
C'est alors que Pan, serviteur et petit protégé du jeune homme, est enlevé et vendu comme esclave en Caroline. James décide de partir à sa recherche. Pourtant, dans cette Amérique sudiste impitoyable, il sait que sa tête est toujours mise à prix. Parviendra-t-il à sauver Pan au péril de sa vie ? Retrouvera-t-il Caroline, son grand amour et la mère de son enfant ?

mon avis

Les larmes de la liberté est la suite de La colline aux esclaves dont je n'avais pas du tout apprécié l'aspect invraisemblable de quelques situations comme vous le savez déjà probablement si vous me lisez. Vous avez certainement lu également que je me suis retrouvée avec ce second roman sans l'avoir cherché car la bibliothécaire l'a remis dans les mains de ma soeur lorsqu'elle est allée avec ma fille à la bibliothèque pour récupérer notamment deux autres romans Charleston que j'avais suggérés à l'achat. Et elle a bien fait car j'ai beaucoup aimé cette suite "Les larmes de la liberté". Il est très réussi !
Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier roman. Le second est très compréhensible sans cela, mais il est vrai que cela peut aider à mieux appréhender le contexte et connaître toute l'histoire antérieure si le coeur vous en dit.

Ici, l'histoire qui se passe au début du 19ème siècle se focalise sur le personnage de Jamie, le fils de Marshall, propriétaire héritier d'une plantation, et de Belle, une mulâtre esclave. Je ne dirais pas ici les raisons qui mène Jamie dans la ville de Philadelphie pour ne pas spolier celles qui voudraient lire le premier roman. Jamie, du fait qu'il a été conçu par une mulâtre et malgré qu'il soit blanc, risque d'être découvert parce qu'il a la particularité reconnaissable d'avoir un oeil aveugle. Cela le rend facilement identifiable par les terribles contremaîtres qui le recherchent et cela peut durer toute une vie. Les esclaves en fuite ne le savent que trop bien et Jamie est désormais considéré comme l'un d'entre eux bien qu'il ait été élevé tout à fait comme un blanc jusqu'à sa fuite parce que son père veut le vendre comme esclave. C'est pour cette raison qu'il doit passer sa vie à taire ses origines et sa véritable identité, notamment pour ne jamais être considéré autrement qu'un blanc et pouvoir vivre en liberté. A treize ans, il est totalement apeuré dans sa fuite lorsqu'il trouve de l'aide auprès d'un esclave prénommé Henry ayant fuit lui aussi et vivant dans la peur également d'être découvert un jour. Quinze ans plus tard, Henry se cache toujours vivant éloigné de son fils Pan et de sa femme s'aventurant uniquement à aller les voir une fois par semaine. Mais sa femme malade, bien qu'il en rejetait l'idée, finit par décéder. Henry n'a alors pas d'autres solutions que de confier Pan âgé de douze ans à Jamie dont la nouvelle identité après avoir été celle de James Smith, est devenu légalement celle de James Burton, un homme notable qui donne des cours de dessin. Pan se plait dans sa nouvelle vie de domestique où tous ses besoins sont satisfaits comme jamais. James et Pan s'attachent fortement l'un à l'autre. C'est la curiosité surprenante du garçon, son côté vif et joyeux qui plaisent beaucoup à James. Pan, lui, est en admiration devant son maître qui le protège et dont il apprécie l'humour et la chaleur. Mais voilà que Pan qui souhaitait offrir un second perroquet à son maître pour le rendre de nouveau heureux, défit l'interdiction de son père qu'il a pourtant suffisamment entendue, de s'approcher du port car il risquait grandement d'être enlevé pour être vendu comme esclave. Ce qui va se produire évidemment. A partir de ce moment, l'histoire de James nous sera racontée, dévoilant l'évolution de sa vie depuis son arrivée à Philadelphie jusqu'à son ascension et devenir James Burton pour ensuite le suivre dans sa recherche pour retrouver Pan, ce qui va le mettre face à ses pires cauchemars car il risque d'être découvert.

C'est une histoire si prenante et qui monte tant en puissance que l'on s'inquiète vraiment pour nos héros. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé leur personnalité : Pan est un garçon touchant par sa candeur, sa fraîcheur de coeur et d'esprit, et James est un héro très intéressant dans son évolution personnel avec une pointe d'humour bienvenue et agréable. Certains personnages secondaires sont très attachants également. Par ailleurs, j'ai trouvé original le thème du roman par rapport au regard porté sur l'esclavagisme et la place à trouver lorsque l'on est métisse, particulièrement comme dans la situation de James où on a été élevé et considéré comme blanc et libre par certains, et est pourtant résolument un noir-esclave de sang pour d'autres. De plus, lui-même possède ses propres préjugés sur les noirs qu'il considère comme inférieurs de par l'éducation qu'il a reçu de sa grand-mère blanche qui ignorait, si mes souvenirs sont bons, qu'il était l'enfant d'une mulâtre. Il est alors très intéressant de voir comme son regard va évoluer de par le fait qu'il vit tour à tour deux situations opposées, celle de penser et se sentir blanc et celle d'être considérée et traitée comme un esclave. Pour finir, ce roman évoque aussi une passion contrariée que James va vivre avec une jeune femme de la haute société.


Les larmes de la liberté est une histoire forte, poignante et passionnante qui réservent de belles surprises et de très beaux personnages qui pour survivre et/ou aider ceux qui sont asservis sont amenés à se dépasser devant l'adversité en devenant de véritables héros agissant dans l'humilité et l'altruisme le plus total.

Un très bon roman coup de coeur !!! 

Les larmes de la liberté, Kathleen Grissom

Après avoir quitté ma maison du sud de la Virginie, je n'avais parlé à personne durant le trajet, de peur d'être découvert. Je voyageais avec deux secrets, plus accablants l'un que l'autre. Le premier était que, quelques semaines auparavant, j'avais découvert que j'étais à moitié nègre, une race qu'on m'avait appris à honnir...... Même si j'avais été élevé par sa mère* comme son propre fils, et même si j'avais la peau aussi blanche que mon géniteur, il refusait de reconnaître mes droits et s'apprêtait à me vendre comme esclave.
* Il s'agit de la mère de son père c'est-à-dire sa grand-mère (à James Burton).

James Burton - Ta mère est morte récemment ?
Pan - Non, elle est pas morte, elle s'est juste libérée de son corps terrestre. C'est ce qu'elle disait tout le temps; Mais elle est avec moi maintenant. C'est juste qu'on peut pas la voir.

J'eus beaucoup de mal à m'endormir, ce soir-là. J'étais irrité que cet homme noir me considère comme un serviteur, mais j'étais surtout troublé par sa façon péremptoire et éloquente de s'exprimer. Je n'avais jamais vu pareille chose. Son comportement raffiné, son élocution distinguée et son maintien général contredisaient tout ce que ma grand-mère m'avait enseigné sur les capacités limitées des nègres.

Je ne suis pas innocent. Nous transportons tous le fardeau de notre passé, mais ce n'est pas aux autres de l'exploiter.

Les larmes de la liberté, Kathleen Grissom

Publié dans Saga Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Scarlett Julie 27/04/2017 21:07

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII <3 <3 <3
je suis heureuse que tu sois tombée sous le charme !!!

Scarlett Julie 28/04/2017 10:58

Oh oui, lu & adoré <3 http://petiteslectures.com/les-larmes-de-la-liberte-kathleen-grissom/

LadyRomance 28/04/2017 09:46

Merci Julie ! Tu as lu ce roman ? Tu l'as apprécié sans doute ?

Cellardoor 27/04/2017 11:06

Il a l'air très sympa en effet ! :) Merci pour cette chronique qui fait envie !
Je cherche un roman à offrir à ma grand mère pour son anniversaire mais j'avais peur qu'elle soit perdue si elle lisait celui là sans lire le premier... Mais je crois que je vais opter pour celui là quand même du coup !

LadyRomance 28/04/2017 09:51

Rassure-toi Audrey, si tu souhaites offrir ce roman à ta grand-mère, il n'y a pas besoin d'avoir lu le premier pour le comprendre. Tout ce qui est nécessaire du premier à la compréhension du second est indiqué ! De plus, il est plus lumineux que le premier qui est assez dur, je trouve !