La petite bibliothèque du bonheur, Felicity Fayes-McCoy

Publié le par LadyRomance

La petite bibliothèque du bonheur, Felicity Fayes-McCoy

Paru le 8 juin 2017 aux Editions Prisma, 405 pages.

Thèmes : Nouvelle vie - Amour - Amitié - Bibliothécaire...

C'est en Irlande qu'Hannah, l'amoureuse des livres, est bien décidée à reconstruire sa vie !Hannah Casey menait une vie dorée, à Londres, jusqu'à ce qu'elle surprenne son mari avec une autre femme. Bouleversée, elle rentre chez sa mère, dans son village natal, sur la côte ouest de l'Irlande. Rapidement, elle trouve un poste de bibliothécaire et s'investit pleinement dans ce travail qui la passionne.

Cependant, ce nouveau départ, à 51 ans, est loin d'être facile. D'autant que la cohabitation entre Hannah et sa mère tourne rapidement au vinaigre. Hannah songe alors à la maisonnette délabrée, perchée sur la falaise, que lui a léguée sa grand-tante. Elle décide de s'y installer et de rénover la bâtisse, avec l'aide de Fury, un maçon charmant et enjoué qui commence... par lui prêter une chèvre pour tondre sa pelouse ! Grâce à lui, Hannah découvre peu à peu la vie farfelue du village, les personnalités attachantes qui le composent, mais aussi les liens forts unissant ces familles isolées dans la campagne irlandaise.

Quand elle apprend que la bibliothèque est menacée de fermeture, Hannah sait qu'elle pourra compter sur ses nouveaux amis pour l'aider à se battre et à surmonter cette épreuve.

Une prose délicate qui met en avant, avec justesse, les sentiments des personnages, leurs doutes, leurs craintes et leurs joies. Les chapitres s'enchaînent sans temps mort grâce aux péripéties qui rythment le récit, sans oublier des dialogues enlevés, tour à tour drôles et émouvants.

mon avis

Au vue de la couverture très colorée et fleurie, puis du titre, je m'attendais à un roman plus réjouissant et pétillant compte tenue aussi de la 4° de couverture. Je suppose que je ne me trompais pas en l'imaginant appartenir à la catégorie des romans feel good sauf que ce n'est pas exactement l'idée que je m'en faisais. Parce que les trois-quart de l'histoire relative à Hanna, l'héroïne, est plutôt difficile, et ça ne rigole pas. Je comprends bien qu'il faut " des nœuds" dans une histoire mais je pensais que j'allais lire quelque chose de plus joyeux, au moins dans l'attitude de l'héroïne.

Cependant, l'intrigue n'en ai pas moins intéressante et valable à suivre car les personnages sont très diversifiés et très bien dessinés, émouvants et attachants, avec tous une vraie personnalité. L'histoire se lit facilement et rapidement, et les points forts du roman sont les messages véhiculés dans le dernier quart qui prend une nouvelle direction donnant un rythme différent et où tout devient plus agréable et léger laissant imaginer un futur des plus sympathiques sur cette péninsule imaginée de toute pièce par l'autrice... Ouf !!!

En bref, La petite bibliothèque du bonheur raconte l'histoire d'une bibliothécaire qui, à 51 ans, souhaite démarrer une nouvelle vie tout en devant gérer des soucis d'ordre familial et professionnel en trouvant des ressources, l'amitié et l'amour là où elle ne les attendait pas. En cela, il regorge d'espoir et d'optimisme, arrivant doucement au fil des pages ! Mais ce que j'ai particulièrement aimé, parce que cela me fait rêver, c'est le lieu où se trouve la vieille maison avec vue sur océan (cf la première citation ci-dessous) dont Hanna a hérité d'une tante et qu'elle fait retapé pour venir y vivre et débuté sa nouvelle vie.

A découvrir si vous souhaitez lire une histoire de "reconstruction de vie", de seconde chance, avec des couleurs et de la gaité qui finissent par apparaître peu à peu...

 

Le ciel turquoise reflétait la couleur de l'océan. Une dalle tenait lieu d'entrée et, au-delà, un champ couvert de broussailles descendait en pente douce vers la falaise. Un muret de pierres délimitait le terrain. Après, il n'y avait rien d'autre qu'une avancée herbeuse parsemée d'oeillets marins roses, surplombant les vagues tumultueuses.La petite maison se dressait au sommet d'un terrain étroit, le dos tourné à la route, la porte donnant sur l'océan.

Tout dans la vie arrive en son temps. Un temps pour planter, un temps pour pousser et un temps pour moissonner. Et si vous prenez les choses avec constance, vous rapporterez votre récolte à la maison.

Et une bibliothécaire savait mieux que quiconque que des mots écrits sur du papier, au mépris de l'espace et du temps, pouvaient changer la vie d'une personne.

Publié dans Roman Feel-Good

Commenter cet article

Scarlett Julie 16/09/2017 19:30

La couverture semble un peu trompeuse !
J'attendrai sa parution en poche :-)

LadyRomance 16/09/2017 21:00

Sage décision ! ;)