Les brumes de Riverton, Kate Morton

Publié le par LadyRomance

Les brumes de Riverton, Kate Morton

Publié le 5 avril 2007 aux Editions Presse de la Cité, 466 pages - Publié le 15 octobre 2009 chez Pocket Editions

Thèmes : Souvenirs - Secret - Amour - Triangle amoureux - Angleterre - XXème siècle - Secrets de famille...

Au cours de l'été 1924, dans la propriété de Riverton, l'étoile montante de la poésie anglaise, lord Robert Hunter, se donne la mort au bord d'un lac, lors d'une soirée de la haute société. Dès lors, les soeurs Emmeline et Hannah Hartford, seuls témoins de ce drame, ne se sont plus adressé la parole. Selon la rumeur, l'une était sa fiancée et l'autre son amante...

En 1999, une jeune réalisatrice décide de faire un film autour de ce scandale des années vingt et s'adresse au dernier témoin vivant, Grace Bradley, employée à l'époque comme domestique au château. Grace s'est toujours efforcée d'oublier cette nuit-là et le poids des souvenirs. Mais les fantômes du passé ne demandent qu'à se réveiller...

mon avis

Les brumes de Riverton est le premier roman de Kate Morton, le troisième que je lis de l'autrice et celui que j'ai le moins aimé.
L'histoire a pour propos le suicide du poète Robert Hunter devant les soeurs Hartford au cours de l'été 1924 dans leur propriété de Riverton en Angleterre. J'ai trouvé l'histoire un petit peu longue car le poète en question ne fait véritablement son apparition dans le roman qu'aux cent dernières pages (sur 462 pages quand même) et le pourquoi du suicide n'est réellement évoqué qu'à la fin.
Alors, j'ai bien aimé tout ce qui concerne le domaine de Riverton, les propriétaires et les domestiques, mais j'ai moins apprécié toute la partie qui se passe à Londres qui doit correspondre au tiers du roman quand même.
Le dénouement est intéressant et surprenant mais l'intrigue est trop lente, voire un peu ennuyeuse par moment et m'a semblé détachée de la fin. Enfin, c'est l'impression que cela m'a fait car le récit, durant quasiment tout le roman, est éloigné de cette histoire de suicide, bien qu'elle y mène. L'intrigue plutôt bien trouvée se dévoile trop au compte goutte à mon goût. Par ailleurs, malheureusement, je ne me suis pas franchement attachée aux deux héroïnes : Hannah, l'aînée des soeurs Hartford, et Grace, sa domestique.
Bref, Les brumes de Riverton ne m'a pas vraiment convaincu et a manqué d'efficacité pour moi mais je suis tout de même satisfaite de le compter parmi mes lectures car je souhaite lire toute l'oeuvre de Kate Morton.

 

 

En Angleterre, il y a deux sortes de gens : ceux qui sont nés pour donner des ordres, et ceux qui sont nés pour en recevoir, a-t-il conclu en me cherchant des yeux au fond de la pièce.

Un enfant, ça vous prend un bout de votre coeur et ça le traite ou le maltraite comme ça lui chante; avec les petits-enfants, c'est différent.

Publié dans Roman historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Scarlett Julie 13/11/2017 20:01

Oh ben zut, c'est celui qui m'attire le plus :'(

LadyRomance 14/11/2017 08:08

Il te plaira peut-être à toi, Julie, plus qu'à moi !