La jeune fille au corbeau, Cécile Guillot

Publié le par LadyRomance

La jeune fille au corbeau, Cécile Guillot

Publié le 31 octobre 2016 aux Editions Miroir aux troubles, 87 pages.

Thème : Littérature Jeunesse - Roman Gothique - Sorcières - Pensionnat...

Frances est une jeune fille solitaire qui n'a qu'un corbeau comme ami. Elle possède le don mystérieux de prédire l'avenir, mais cela effraie beaucoup trop ses parents. Un jour, ils décident donc de l'envoyer dans un pensionnat très loin de Londres. Quand elle arrive sur les lieux, un vieux manoir perdu au milieu de la forêt, elle s'aperçoit rapidement que quelque chose ne va pas... Elle apprend alors que des élèves ont disparu, des filles comme elle, des filles différentes.

mon avis

C'est la couverture de ce roman jeunesse "La jeune fille au corbeau" qui m'a attirée en premier lieu et m'a donné envie de le lire, ainsi qu'à ma fille.

L'image est superbe avec la très belle jeune fille prénommée Frances, accompagnée par Dark Wings, son corbeau, et la diligence qui suit sa route le soir tombé au clair de lune.

C'est l'histoire idéale à lire en période d' Halloween, mais aussi le reste de l'année lorsqu'on aime frissonner un peu.

Imprimé en gros caractères (typographie et mise en page adaptées aux lecteurs dyslexiques), il est agréable à lire avec un message de tolérance, d'acceptation et d'encouragement à cultiver les différences.

Car la solitaire héroïne possédant le don mystérieux de prédire l'avenir, est envoyée en pension très loin de Londres, par des parents effrayés, dans un manoir où se passent des choses étranges et dans lequel son don pourrait bien lui être utile.

La jeune fille au corbeau est un court roman jeunesse agréable à lire dans le genre gothique.
Ma fille a beaucoup aimé... et moi aussi... !

 

J’ai, pour seul ami, un corbeau. Celui-ci me suit partout et me parle. Plus exactement, je l’entends, dans ma tête, et je lui réponds à haute voix. Les gens pense que je suis folle. J’ai bien essayé de me conduire normalement, mas Dark Wings (c’est mon corbeau) s’est senti vexé et criait à l’intérieur de mon crâne. Depuis ce jour, j’ai décidé de rester moi-même.

Publié dans Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article