Etoiles dans le ciel du Sud, Elizabeth Haran

Publié le par LadyRomance

Publié le 7 février 2018 aux Editions de l'Archipel.

Thèmes : Nouveau départ - Australie - Village - Destin de femme - Trahison Conjugale - Amour...

Londres, 1954. Estella mène une vie des plus confortables… jusqu’à ce qu’elle découvre que son mari, en plus d’avoir fermé son cabinet d’avocat et dilapidé leur fortune, la trompe.

Le cœur brisé, Estella décide de refaire sa vie en Australie, où un poste de vétérinaire l’attend. Mais la jeune femme n’est pas seule à effectuer la traversée : elle est enceinte.

Arrivée à Kangaroo Crossing, Estella déchante. Peuplé d’une poignée d’habitants, le hameau est infesté de mouches et la chaleur y est suffocante. Et tous observent la nouvelle venue d’un œil suspicieux.

Parviendra-t-elle à gagner le respect et la confiance des habitants du village, plutôt rustres ? Un pari d’autant plus difficile à relever qu’elle leur a caché plusieurs pans de son passé. Et que ce dernier pourrait bien la rattraper…

Dans un décor aussi magnifique que âpre, tous les éléments qui ont fait le succès des sagas de Tamara McKinley et de Sarah Lark se trouvent ici réunis.

mon avis

J'ai trouvé Étoiles dans le ciel du sud presque aussi bien que le gros coup de coeur que j'avais eu pour Le pays du soleil rouge. J'y ai trouvé la romance, l'humour et l'aventure moins prépondérants ou moins efficaces.

Il y a une intrigue plus importante qui se joue à Londres au sujet du mari dont Estella, l'héroïne, divorce au début de l'histoire parce qu'il la trompe avec sa cousine qui possède une fortune. En effet, son mari est un goujat de premier ordre qui n'a pas hésité à l'abandonner lorsqu'il s'est vu ruiné et criblé de dettes à l'insu de sa femme. La solution, il la trouve auprès de la cousine de celle-ci qui lui permet de jouir de la vie fastueuse à laquelle il aspire et surtout sans enfant à charge qui viendrait compliquer sa vie. C'est pour cette raison que Estella, 25 ans, lui cache sa grossesse qu'elle a apprise juste avant de se voir trompée par son mari. Lorsque Estella est informée par sa tante que son père biologique qu'elle n'a jamais connu lui lègue sa maison avec son cabinet de vétérinaire en Australie, elle voit cet exil comme une solution à sa situation. En effet, elle possède un diplôme de vétérinaire sans avoir jamais su que son père avait exercé cette profession. C'est dans cette nouvelle région de ce vaste pays qu'est l'Australie qu'elle va suivre les pas de son père et y découvrir une faune et surtout une flore bien connue des aborigènes qui va beaucoup l'intéresser au niveau médical...

Ce roman confirme mon admiration pour cette autrice car j'adore son style et sa manière agréable et sympathique de raconter la rudesse de la vie d'une petite communauté sous un climat extrêmement sec et chaud. La façon de vivre de ces gens en dépend forcément et chaque nouvel habitant doit faire ses preuves surtout lorsqu'on est une jeune femme vétérinaire dans les années 50. Car être vétérinaire à Londres n'a rien à voir avec être vétérinaire à Kangaroo Crossing, les déplacements dans les fermes se font en avion et traversent des lieux désertiques, entre autres...

L'héroïne est magnifique avec sa fragilité mais dotée d'un grand courage, les personnages sont très attachants et l'intrigue est très bien menée réservant de nombreuses surprises. Les aspects dramatiques permettent de mettre en valeur les différents personnages dans l'acceptation de leur passé car souvent se retrouvent dans ces coins isolés ceux qui ont souffert d'événements tragiques. Mais c'est du pur divertissement entre romance, aventure et humour avec un ton enthousiaste propre à Elizabeth Haran. Un régal de lecture !

Quand je me suis retrouvé aux portes de la mort, je me suis rendu compte que le bonheur avait tôt fait de vous filer entre les doigts. Si on le saisit pas à l'instant où il passe, on risque de manquer sa chance.

- Tout le monde est seul.
- Non, mademoiselle. Il vous suffit d’apprécier votre propre compagnie.

Publié dans Roman Contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hellobeautymag 04/08/2018 13:49

Coucou,

c'est un roman que j'ai beaucoup aimé aussi et je ne peux que te recommandé Une pluie d'étincelles de Tamara McKinley qui est dans la même veine que celui-ci. Même pays, et même période.
J'ai fait la chronique si ça te dit.
Bonne journée et bonnes lectures...
Maryline

LadyRomance 04/08/2018 15:59

Oh, tout à fait, Maryline, je te remercie ! J'adorerais lire Une pluie d'étincelles et c'est ce que je ferais dès que j'en aurais l'occasion ! Bon week-end à toi et belles lectures... !