Le domaine de l'héritière, Lucinda Riley

Publié le par LadyRomance

Publié le 6 novembre 2013 chez City Editions, 525 pages, 22,50 euros.

Thèmes : Héritage - Château - Sud de la France - Secrets de famille - Seconde Guerre mondiale - Résistance - Amour...

Emilie de la Martinières, dernière descendante d'une illustre famille, hérite du château entouré de vignobles où elle a passé une jeunesse difficile, dans le sud de la France, avec une mère froide et distante. Mais elle hérite surtout d'une montagne de dettes et de nombreuses interrogations sur l'histoire de sa famille.

La découverte d'un ancien cahier la conduit sur les traces de Constance, jeune femme mystérieuse dont l'histoire remonte aux années 1940. Pendant l'Occupation, elle avait trouvé refuge au château, accueillie par des aristocrates aux lourds secrets.

Quand Emilie découvre l'histoire de Constance et ce qui est réellement arrivé pendant le guerre, elle porte progressivement un autre regard sur ses ancêtres et ce magnifique château d'enfance qui, désormais, lui appartient. Un héritage qui pourrait l'aider à percer certains mystères du passé.

 

mon avis

Le domaine de l'héritière est à nouveau un très bon roman du genre secrets de famille qui se déroule sur deux périodes, style dans lequel Lucinda Riley excelle.
Émilie, une héroïne âgée de trente ans, se retrouve unique héritière du château familial alors qu'elle a grandi sans l'attention de ses parents même si son père l'aimait beaucoup. Celui-ci l'ayant eu sur le tard, il était très solitaire. Sa mère, elle, s'est montrée négligente à son égard car elle était la fille qui ressemblait à son père, concentrée sur les livres, et ne ressemblait en rien à la jeune fille élégante et superficielle des salons de thé et bals qu'elle aurait souhaité avoir.
Vétérinaire sur Paris et esseulée, Émilie souhaite dans un premier temps vendre le château en Provence mais elle rencontre un homme qui va lui apporter son soutien au moment où elle en a besoin. Sa décision est prise de se lancer dans la restauration du château qui lui rappelle les jours heureux passés avec son père, son seul souvenir joyeux de sa jeunesse.
Jacques, un vieil homme qui s'occupe de la production viticole du domaine avec son fils, raconte à Émilie un épisode de la vie de son père et de sa sœur Sophia, sa tante dont il ne parlait jamais, durant la seconde guerre mondiale.  C'est une très belle histoire dramatique qui nous est racontée à son sujet et qui révèlera bien des secrets venant alterner avec l'histoire d'amour plus réjouissante que finira par vivre Émilie, sa nièce, réservant bien des surprises.
Le domaine de l'héritière est une saga familiale captivante sur la Résistance pendant l'Occupation de la France durant les années quarante avec une héroïne exceptionnelle, Constance, venue d'Angleterre, qui permettra à Émilie de porter un regard différent sur ses ancêtres et ce magnifique château d'enfance qui se trouve au cœur de l'histoire et dont elle est désormais l'héritière.

Au moins avait-elle eu son père adoré. Certes, il ne s’occupait guère plus d’elle que sa mère. Il consacrait beaucoup plus de temps à sa collection de livres rares dans le château de Gassin qu’à elle. Pourtant, quand Émilie parvenait à attirer son attention, il lui donnait tout l’amour et l’affection dont elle avait besoin.
Son père avait soixante ans quand elle était née et il était mort alors qu’elle n’avait que quatorze ans. Ils n’avaient pas passé beaucoup de temps ensemble, mais suffisamment pour qu’Émilie comprît qu’elle avait hérité en grande partie de sa personnalité. Édouard était calme et sérieux, préférant ses livres et la tranquillité du château à l’afflux constant de visiteurs que sa mère recevait dans leurs demeures. Émilie s’était souvent demandé comment ces deux êtres que tout opposait avaient pu tomber amoureux l’un de l’autre. Pourtant, Édouard semblait adorer sa femme plus jeune que lui, ne se plaignait pas de son style de vie prodigue, même s’il vivait lui-même beaucoup plus simplement, et il était fier de sa beauté et de sa popularité dans le milieu aristocratique parisien.

Il était difficile de concevoir que ce jardin si calme et si paisible avait été le théâtre d’une scène aussi violente, où se mêlaient l’amour et la haine.
Émilie aurait aimé que Sebastian et Alex aient pu être à ses côtés pour entendre l’histoire de leur grand-mère si courageuse, qui n’avait jamais été récompensée pour sa bravoure et ne s’en était jamais vantée auprès de sa famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article