Coups de foudre, Mélanie Rose

Publié le par LadyRomance

Publié le 7 novembre 2018 aux Editions Atchipoche, 351 pages, 9.95 euros.

Thèmes : Romance - Surnaturel - Mémoire - Famille - Secret...

Alors qu’elle promène son chien, Jessica Taylor, une jeune célibataire vivant près de Londres, est frappée par la foudre.
Elle survit miraculeusement mais, quand elle se réveille à l’hôpital, il semble qu’elle a changé d’identité. Tout le monde en effet la prend pour une certaine Lauren Richardson, épouse de Grant et mère de quatre enfants, qui elle aussi a été touchée par la foudre.
Qui est-elle vraiment ? Lauren ? Ce qui signifierait alors qu’elle a perdu la mémoire et se souvient du passé d’une autre. Ou Jessica ? Mais comment expliquer alors le fait incroyable qu’elle ait intégré le corps d’une autre ?
Quoi qu’il en soit, la jeune femme n’a d’autre choix que d’endosser sa nouvelle identité et de vivre la vie de Lauren. Peu à peu, elle se glisse dans sa nouvelle peau. Son comportement surprend ses proches et, bien vite, elle découvre un secret qui menace l’équilibre familial…

mon avis

Coups de foudre est une comédie romantique que j'ai beaucoup apprécié. Cela raconte l'histoire de Jessica Taylor, 28 ans, qui le jour où elle rencontre l'homme de sa vie, est frappée par la foudre lors d'un gros orage. Lorsqu'elle se réveille, elle se retrouve dans le corps d'une certaine Lauren Richardson, épouse de Grant et mère de quatre enfants en bas âges, deux filles et deux frères jumeaux de quatre ans. Lauren fut touchée par la foudre au même moment qu'elle. Mais lorsque Lauren s'endort, Jessica se retrouve bien dans son corps et sa vie qu'elle menait jusque-là. En s'endormant à son tour, c'est Lauren qui se réveille et poursuit sa vie avec l'esprit et l'âme de Jessica etc. Et pour ne pas être prise pour une folle ou se retrouver à vie entre les mains de médecins pour  étudier ce cas unique, elle décide de mener ces deux vies aussi bien qu'elle le peut.
Elle qui avait une vie simple de célibataire entre son travail et son petit chien, entame une relation avec Dan, l'homme qu'elle a rencontré au moment où elle a été foudroyée au sens littéral alors qu'elle découvre la vie de famille dans le corps de Lauren qui cache bien des problèmes et des surprises. Enfermée dans cette double vie qu'elle ne peut empêcher, elle trouvera du soutien auprès de Karen, la sœur de Lauren, qui va l'aider à la maison et lui permettre d'y voir plus clair en réfléchissant avec elle sur toute cette situation inédite.
L'idée est très bien trouvée et l'histoire tient vraiment bien la route. On pense évidemment à Et si c'était vrai de Marc Levy mais l'intrigue est différente et possède son originalité. Les personnages principaux sont très touchants, notamment le petit Teddy, l'un des jumeaux, qui éprouve des difficultés d'apprentissage du fait d'une naissance durant laquelle il a manqué d'oxygène. Jessica se découvre grâce à son bon sens et sa bienveillance des capacités à s'occuper de la maison et des enfants de Lauren qu'ils prennent pour leur véritable mère. Mais les choses sont plus difficiles avec Grant qui se montre pressant et jaloux. Et dans son autre vie - sa vraie vie - Jessica tient à entretenir sa relation naissante avec Dan car ils s'aperçoivent qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Mais comment vivre cette double vie à long terme surtout que Karen doit repartir après quelques jours jours passés chez Lauren et comment se montrer totalement honnête envers Dan dans ces conditions ?

Une romance surnaturelle très agréable à lire qui traite du caractère aléatoire du célibat et de la vie de famille, mais aussi des conséquences de la force de persuasion religieuse contre l'avortement, du jugement des autres, mais aussi de l'espoir qui parfois peut se révéler de façon inattendue.

Une romance qui cache bien des surprises et qui s'avère plus profonde qu'il n'y paraît au départ tout en restant divertissante. 

Une douleur cuisante torture mes épaules. Je regarde, fascinée, les yeux de l’homme s’agrandir d’effroi. Une écœurante odeur de chair brûlée monte à mes narines, dont je devine, sans m’en alarmer pour autant, qu’elle émane de moi. Il me semble m’élever au-dessus de mon corps, que je vois à présent dévoré par un halo rouge. Enfin, je frémis, puis m’écroule sur la terre détrempée.
Je ferme les yeux. Je ne suis plus que ténèbres et néant.

Karen s’empare de son couteau et de sa fourchette, aux lèvres un sourire satisfait, et m’adresse un clin d’œil de l’autre côté de la table. À écouter papoter les enfants, à observer cette famille unie autour du repas, je m’aperçois que toute mélancolie m’a désertée. Certes, la tâche ici est rude, mais je commence à penser que le jeu en vaut la chandelle. Cela vaut la peine d’endosser à mi-temps les responsabilités de Lauren.

Publié dans Roman Contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article