Le destin de Cassandra, Anna Jacobs

Publié le par LadyRomance

Publié le 10 janvier 2018 aux Éditions de l'Archipel, 372 pages, 22 euros.

Thèmes : Saga historique - Angleterre - Période victorienne - Manipulation - Sœurs - Déracinement - Australie - Reconstruction...

1861. Le Lancashire subit la crise. Privées de coton, les filatures ferment une a une en Angleterre, plongeant la population dans la misère.
Cassandra Blake, ses trois sœurs cadettes et leur père Edwin tentent malgré tout de faire face à l’adversité. Mais la mort du patriarche vient tout bouleverser.
Leur oncle Joseph décide de prendre ses nièces sous son aile, malgré l’opposition de son acariâtre épouse, qui commandite en secret l’enlèvement de Cassandra. Elle menace alors ses sœurs de faire subir à la jeune femme les pires sévices si elles ne quittent pas le pays…
Contraintes de dire adieu à leur Lancashire natal, elles embarquent pour l’Australie. Les quatre sœurs parviendront- elles à se retrouver à l’autre bout du monde, et à construire une vie nouvelle ?
Une saga au souffle puissant, qui nous entraîne dans une Australie encore sauvage, ou tous les rêves sont permis.

 

mon avis

Le destin de Cassandra est un roman au souffle romanesque remarquable où se succèdent drames, aventures et romance. Je ne m'attendais pas à ce que le départ pour l'Australie des quatre sœurs Blake ait lieu à près des deux-tiers du récit. Si bien que la vie dans ce pays encore sauvage et à construire en ce milieu du XIXe siècle ne soit pas développé dans ce premier volume car il s'agit d'une saga dont le second tome sortira le 9 janvier 2019. Si j'ai trouvé les proportions un peu exagérés que prend le thème de la folie de la tante par alliance et de ses conséquences glauques dont ait eu à souffrir Cassandra, l'aînée des sœurs, j'ai beaucoup apprécié le souffle épique global que prend ce roman qui trouve son intérêt dans les quatre personnalités des sœurs laissant présager bien d'autres aventures. Et si j'ai trouvé le style d'écriture un peu en dessous d'autres autrices, à moins que ce ne soit une question de traduction, j'ai beaucoup aimé les thèmes de solidarité et de soutien dans cette fratrie et de l'aide que l'on peut recevoir également de relations de voisinage et de bonnes âmes.
L'histoire est celle de la famille Blake à Outham dans le Lancashire au moment de la crise du coton en 1861, une des conséquences de la Guerre de Sécession en Amérique au sujet de l'abolition de l'esclavage. L'impact sont des filatures qui doivent fermer et plonger la population ouvrière dans la misère se retrouvant sans travail. C'est le cas des filles Blake dont le père autodidacte leur a assuré un minimum d'éducation pour qu'elles puissent continuer à s'instruire dans les livres et apprendre à penser par elle-même. Lorsque leur père décède, leur mère ayant disparue plusieurs années auparavant, elles sont contraintes de quitter l'Angleterre pour émigrer vers l'Australie à cause de leur tante maladivement jalouse et haineuse envers elles. Dans ce vaste nouveau pays où tout est possible, chacune devra trouver sa place et suivre son destin.
La portée romanesque fonctionne, et on s'attache énormément aux différents personnages qui nous entraînent dans une aventure humaine vers d'autres contrées lointaines à découvrir. Cette saga historique n'a d'autre prétention que celle du divertissement et cela fonctionne très bien. Le roman sortira prochainement au format poche aux Editions Archipoche le 2 janvier 2019.

- Je m'en accommoderai, je n'ai pas le choix. Cette guerre ne durera pas éternellement, le coton finira bien par revenir un jour, nous aurons à nouveau du travail.

Cassandra rougit. C'était son rêve, mais comment l'épouser sans lui avouer ce qui s'était passé ? Elle n'en n'avait pas le droit.

- Les femmes qui éprouvent l'envie de voyager sont rares, répliqua-t-il, sans réfléchir.
Elle releva le menton.
- Il faut croire que je n'en fais pas partie. J'ai eu la chance d'être élevée par un père qui a appris à ses filles à s'intéresser au monde.

Publié dans Saga Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article