L'autre héritière, Lauren Willig

Publié le par LadyRomance

Publié en Octobre 2018 aux Editions France Loisirs, 380 pages.

Thèmes : Angleterre - Années 1920 - Années folles - Aristocratie - Secrets de famille - Quête - Journalisme...

Comment Rachel Woodley, jeune gouvernante sans famille et sans argent, devient Vera Merton, aristocrate à la mode.

À la mort de sa mère, Rachel découvre une coupure de presse qui fait voler en éclats toutes ses certitudes : son père, qu'elle croyait décédé, est bel et bien en vie. Mieux encore, il a une autre fille.
En quête d'explications, la jeune femme part pour Oxford où elle fait la connaissance de Simon Montfort, aristocrate et journaliste mondain. Ensemble, ils échafaudent un plan pour approcher le père de Rachel, le comte d'Ardmore : elle devient la pétillante Vera Merton, une cousine éloignée de Simon. Il l'introduit dans l'aristocratie londonienne, elle lui fournit en retour de quoi alimenter sa chronique. Un échange de bons procédés qui n'est pas sans risque... Rachel découvre bientôt les dessous de ce monde sans pitié.

 

mon avis

L'autre héritière est un remarquable ouvrage à un seul point de vue narratif. C'est le premier roman que Lauren Willig écrit avec cette particularité et c'est une vraie réussite. Il n'y a rien que je n'ai pas aimé dans ce roman. Je n'ai absolument rien à lui reprocher si ce n'est cette impression contradictoire d'un récit un peu étriqué dont je n'ai pas du tout l'habitude et qui vient justement de ce point de vue narratif unique. A part cet aspect, je n'ai pas éprouvé la moindre déception, bien au contraire. L'autrice a même su me surprendre.
C'est l'histoire de Rachel Woodley, une jeune gouvernante en France de 27 ans, qui doit rentrer en Angleterre lorsqu'elle apprend avec retard du courrier que sa mère est malade. Malheureusement, une fois sur place, celle-ci est déjà morte. Elle découvre alors dans sa chambre une coupure de presse qui montre son père qu'elle croyait mort depuis ses cinq ans. Non seulement, il est en vie mais il pose avec sa fille... son autre fille...

Rachel n'a donc plus qu'une idée en tête : comprendre pourquoi ce père qu'elle croyait disparu à jamais mais avec qui elles avaient été très heureuses avec sa mère durant sa petite enfance, est bel et bien en vie avec une fille qui possède tout, alors que pour sa part, elle ne possède rien. En effet, son père n'est autre que le comte d'Ardmore possédant avec sa femme une fortune.
Dans sa quête, Rachel rencontre à Oxford Simon Montfort, un jeune aristocrate journaliste mondain qui contre des potins pour alimenter ses chroniques va aider Rachel à approcher son père dans le milieu très fermé de la haute société londonienne des années 1920. Une immersion dans le monde des apparences et de l'excès, des paillettes et de l'argent dans lequel Rachel transformée en Vera Merton va aller de découvertes en faux-semblant pour ne jamais plus être la même...
J'ai beaucoup aimé la plume de l'autrice et l'histoire qu'elle nous raconte menée avec grand brio. Le couple que forme Rachel et Simon est plein d'impertinence et d’humour caustique pour révéler l'aspect absurde et illusoire du monde de l'aristocratie mais pas que...

J'ai vraiment beaucoup apprécié ce roman qui pour moi restera un petit bijou du genre.

 

Publié dans Roman historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article