Ceux qui voulaient voir la mer, Clarisse Sabard

Publié le par LadyRomance

Publié le 19 mars 2019, 318 pages, 19 euros.

Thèmes : Contemporain - Nice - Amitiés - Souvenirs - Seconde Guerre mondiale - Amour - Rêve américain - Émancipation de la femme - Suspense...

« Ceux qui voulaient voir la mer
Ne connaissaient pas la misère
Ils avaient fait tant de rêves
Voir le soleil mourir dans la mer… »

Pour des raisons personnelles, Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils, Marius. Et en arrivant dans le Sud, elle ne s'attendait pas à s'attacher à Aurore, cette vieille dame qu'elle croise au parc et qui commence à lui raconter sa vie.

Chaque jour, Aurore attend le retour de son amoureux, Albert, parti tenter sa chance à New York après la guerre. Mais malgré sa promesse, il n'est jamais revenu…

Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, le présent ne risque-t-il pas de la rattraper ?

mon avis

Ceux qui voulaient voir la mer est un roman qui m'a un peu déçue car je n'ai pas vraiment adhéré au dénouement et ne comprends pas le choix d'Aurore que l'on apprend vers la fin en une seule phrase dont je ne peux vous parler sans spoiler. Par ailleurs, j'ai trouvé que le rythme manquait trop de dynamique, surtout pour les parties concernant le passé. Et la déception vient probablement du fait que je m'attendais à mieux parce que j'avais lu de nombreux excellents avis à son sujet et que Clarisse Sabard est l'une de mes autrices préférées.

L'histoire est celle de Lilou, une jeune femme d'une trentaine d'années qui décide de s'installer à Nice avec son fils de 8 ans, Marius. Lors de ses pauses déjeuner dans un parc durant ses journées de bibliothécaire, elle fait la connaissance d'Aurore, une vieille dame qui lui raconte son amour de jeunesse durant le Seconde Guerre mondiale. Il se trouve qu'elle attend toujours le retour de son fiancé, Albert, parti travailler à New-York pour gagner suffisamment d'argent et faire venir Aurore pour fonder une famille. En effet, les parents du jeune homme refusent leur mariage du fait qu'elle est juive bien qu'ils l'avaient accueillie chaleureusement pendant la guerre afin qu'elle survive. Lilou se passionne alors pour leur histoire d'amour et cherche à retrouver Albert.

L'histoire passée est très intéressante et celle de Lilou dans le présent est douce et charmante car elle évoluera avec plus de confiance vers un nouvel amour. Plusieurs personnages secondaires apportent une touche sympathique ou loufoque qui permet de diversifier agréablement le récit. Les personnages principaux sont très touchants et très attachants. Cependant, le récit souffre un peu de manque de rythme et le dénouement ne m'a pas convaincue. Cela m'a donc un peu déçue mais le roman reste toutefois une lecture agréable et émouvante dans l'ensemble. 

Nous traversons chacun nos drames, me répond-elle avec le plus grand calme. C’est la façon dont nous les vivons qui compte. La façon dont nous nous relevons.

Je reste un instant bouche bée ace à l'incongruité de la situation : je m'attendais naïvement à tomber sur une coach (c'est comme ça qu'il faut dire à présent, parait-il), la cinquantaine florissante, décidée à nous montrer les vertus rajeunissantes du yoga. Mais à ma grande surprise, le cours est dispensé par un Antillais au prénom russe, dont l'excentricité ferait pâlir Lady Gaga et Katy Perry réunies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article