Jamais trop tard pour être heureux, Marie Compagnon

Publié le par LadyRomance

Publié le 2 mais 2019 chez City Éditions, 253 pages, 16.90 euros.

Thèmes : Bretagne - Bord de mer - Reconstruction - Nouvelle vie - Dame de compagnie - Amitié - Amour...

Mariée depuis quinze ans, Camélia n'a été qu'une simple femme au foyer et une mère, engluée dans un quotidien routinier. Lorsqu'elle apprend que son mari a une liaison, c'est la goutte d'eau de trop et elle décide de tout quitter.

Direction la Bretagne pour tenter de construire sa nouvelle vie. Sans ressources, elle accepte un travail de dame de compagnie et se retrouve face à Anna, vieille grand-mère revêche et acariâtre, franchement insupportable.

Mais le manoir d'Anna est un havre de paix, et les deux femmes, progressivement, s'apprivoisent. C'est la naissance d'une amitié ponctuée de promenades en bord de mer, de thés l'après-midi et de moments complices. La vieille dame égrène ses souvenirs tandis que Camélia renaît peu à peu. Et s'il n'était pas trop tard pour être heureux ?

 

mon avis

Jamais trop tard pour être heureux est un roman plutôt court (251 pages) que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Il est écrit avec simplicité, sans aucune prétention, avec fraicheur et délicatesse. Il y a beaucoup de tendresse et de joie qui émane de ce récit.
C'est l’histoire de Camelia, 38 ans, qui découvre que son mari la trompe et la rend responsable de l'échec de leur vie de couple. Elle quitte alors sa vie guindée et superficielle des beaux quartiers de Châteauroux dans laquelle elle ne se reconnait plus avec l'aide de sa cousine qui l’accueille chez elle à Quimper. Par la suite, Camelia trouve une place de femme de compagnie auprès d'une vieille dame acariâtre, Anna, à Saint-Pol-de-Léon sur la côte bretonne dans une ancienne demeure bourgeoise du XVIIIème siècle. Là, après des débuts à s'apprivoiser l'une l'autre, Camelia va se reconstruire au même rythme que Anna va revivre se rappelant sa jeunesse.
C'est une histoire d'amitié entre femmes de générations différentes dont l'une apporte la sagesse et le dynamisme et l'autre la vitalité et l'exaltation des sens. On se reconnecte aux choses essentielles, on se balade, on découvre de superbes coins de cette région de Bretagne, on fait son marché, on cuisine des petits plats simples et goûteux... Bref, on prend le temps de vivre, de sentir les odeurs, les parfums et on partage surtout des moments de vie lumineux... Et en prime, il y a de l'amour et de la passion concernant les deux héroïnes...
Voici un premier roman très prometteur que j'aurais bien voulu ne pas refermer, qu'il soit plus long car il y a un petit quelque chose de nouveau chez cette autrice française qui écrit avec beaucoup de sensibilité et surtout avec son cœur. C'est palpable. Parce que même si l'aspect dramatique est présent, c'est la générosité et la magie de la vie qui prime. Un feel good que je me suis régalée à lire. J'attends le prochain roman...

 

Tu sais, c'est à cela que devrait ressembler l'amour : une danse d'un soir d'été qui n'en finit pas .

L'âge qu'on a importe peu. L'âge que l'on se donne, voilà celui qui compte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Binchy 15/05/2019 09:36

Merci pour cette excellente chronique ! Il est dans ma PAL, j'ai hâte de le lire.
Belle journée à vous.
Amitiés autour des livres.
Bernadette.

LadyRomance 17/05/2019 10:33

Merci beaucoup Bernadette,
oui, c'est un très joli roman que ce premier de Marie Compagnon.
Bonne fin de semaine à vous !
Amitiés
Nerys Dae du blog LadyRomance