La baie aux perles, Roxane Dhond

Publié le par LadyRomance

Publié le 29 mai 2019 chez City Éditions, 399 pages, 20 euros.

Thèmes : Australie - XXème siècle - Exploitation de perles - Mariage arrangé - Amour hors mariage - Passion - Secrets - Émancipation...

Aux premières lueurs du XXe siècle, Maisie est arrachée à son Angleterre natale pour être envoyée dans l'archipel des Boucaniers, au nord-ouest de l'Australie. Sa famille a décidé de son destin : elle épousera son cousin, un riche exploitant de perles dont elle ignore tout.

À son arrivée, la jeune femme qui n'a pas encore vingt ans, découvre une petite ville coloniale étouffante. Surtout, son mari est un homme grossier et violent. Maisie se sent à l'étroit dans sa nouvelle vie et elle trouve le réconfort dans les bras d'un jeune plongeur qui travaille dans l'exploitation perlière.

Alors qu'elle s'émancipe peu à peu, Maisie devine que son mari est rongé par des secrets aussi tumultueux que les vagues qui s'écrasent contre les rochers de la baie. Bravant la morale et balayant les convenances, elle veut reprendre son destin en main. Quel qu'en soit le prix...

mon avis

La Baie aux perles est un roman dont la 4ème de couverture laisse présager d'une histoire assez classique dans le genre romance d'évasion et secrets de famille. Hors, j'ai été agréablement surprise par son originalité et la tournure du récit à de nombreux égards.

Cependant, à certains moments, l'intrigue souffre un peu de longueurs ou plutôt ne met pas suffisamment à mon goût en valeur les atouts et les idées pertinentes par manque de concision et d'impact peut-être. Dans certains dialogues, notamment, l'on se perd un peu. Cela ne concerne pas du tout le langage des autochtones qui parlent un anglais approximatif que nous lisons nous en français, bien sûr. Au contraire, je trouve que ce langage rend l'histoire dynamique et authentique et ça j'aime énormément.

Le roman raconte l'histoire au tout début du XXème siècle d'une jeune femme de 19 ans, Maisie Porter, que ses parents décident de marier soudainement à un cousin, un certain Maitland Sinclair, que Maisie doit rejoindre en Australie dans l'Archipel des Boucaniers. C'est une toute autre vie qui l'attend sous un tout autre climat que ce qu'elle a connu jusque-là... Et elle doit s'habituer à un époux qui va la négliger car ses motivations étaient intéressées... Par ailleurs, Maitland et le Maire qui sont des exploitants de perles complotent pour mettre en échec des plongeurs expérimentés anglais venus dans le cadre d'une nouvelle loi. En effet, cela ne les arrange absolument pas car ces derniers leur reviennent beaucoup plus chers que la main d’œuvre locale, dérisoire à côté. La suprématie des Blancs sur la population de couleur étant de mise... Le roman évoque également le problème du respect de certaines recommandations essentielles quant aux mesures de sécurité en plongée sous marine insuffisamment prises en compte et reconnues à l'époque de façon plus ou moins volontaire du fait de l'appât du gain ou par zèle de performance bien que de très nombreuses et graves blessures irréversibles étaient à déplorer quand ce n'était pas la mort...

J'ai trouvé le thème de la sécurité des plongeurs très efficacement intégré à une histoire d'amour de façon plutôt inattendue, ce qui m'a agréablement surprise. Car notre héroïne va tomber amoureuse d'un beau plongeur...

Malgré quelques passages manquant de concision et d'impact, La Baie aux perles est un premier roman que je trouve très prometteur car Roxane Dhand n'hésite pas à casser certains codes de façon efficace dans la trame de son récit qui permet la surprise. Et lorsque celle-ci est plaisante, le pari est gagné. Une autrice à suivre...  

 

Pourquoi ses jambes se mettaient-elles à flageoler au simple son de sa voix ? Son regard se posa sur sa bouche. Ses dents de devant n'étaient pas tout à fait alignées. Elle ne l'avait jamais remarqué, pas plus que sa fossette sur son menton. Il était réapparu dans sa vie après le long périple qui les avait mener tous deux en Australie, à des milliers de kilomètres de chez eux, tel un mirage en plein désert, et elle était terrorisée à l'idée qu'il ne soit pas réel. Qu'était-ce, chez lui, qui l'attirait ainsi ? En dehors du fait qu'il lui soit inaccessible, bien sûr. Et qu'elle ne soit pas libre...

Publié dans Roman historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article