Austen Wentworth, Brigid Coady

Publié le par LadyRomance

Publié le 12 juin 2019 aux Éditions Milady, 441 pages, 18.50 euros

Thèmes : Austenerie - Romance contemporaine - Chik lit - Réécriture de Persuasion - Star du cinéma - Glamour - Amour - Seconde chance...

Annie Elliot est loin de mener la vie dont elle avait toujours rêvé… Célibataire, la jeune femme est comptable, habite chez son père et doit supporter les piques constantes de ses proches. Pas très glamour, surtout quand on vit à Hollywood !

Lorsqu’elle parvient à devenir productrice sur une nouvelle adaptation d’Orgueil et Préjugés, Annie se dit que la chance lui sourit enfin. Un seul problème : son ex, Austen Wentworth, a décroché le rôle de Mr Darcy…

Et alors que la vie d’Annie était au point mort, lui s’est hissé aux rangs de star de cinéma et d’homme le plus sexy au monde. Face à celui qu’elle tente d’oublier depuis dix ans, Annie se laissera-t-elle persuader de donner une seconde chance à l’amour ?

Une réécriture hilarante du roman de Jane Austen, Persuasion, qui séduira les fans de comédies romantiques !

 

mon avis

Austen Wentworth est une réécriture qui se situe à notre époque de Persuasion de Jane Austen. Habituellement, je lis très peu ce genre de romance mais lorsque les Éditions Milady m'ont contactée pour me proposer le service presse de ce roman qui avait déjà attiré mon attention, je n'ai pas pu résister. Et j'ai bien fait car je l'ai trouvé plutôt réussi, si ce n'est que je ne me ferais jamais, je crois, aux grossièretés qui remplissent les pages de certaines romances dont celle-ci pour "coller" au langage actuel des jeunes adultes, je présume. Pour moi, cela a une utilité si l'intrigue ou un personnage le justifie particulièrement sinon je m'en passerais bien mais c'est un avis qui m'est tout personnel.
Je trouve très réussi la transposition à notre époque dans le monde du cinéma et de la télévision les grandes lignes que nous retrouvons très nettement dans l’œuvre originale. L'autrice a su les adapter très efficacement à un récit qui trouve en même temps une vraie originalité avec des éléments qui viennent s'y rajouter.
L'histoire est celle de Annie, 32 ans, qui joue le rôle de la fille sérieuse et fade ou de la tante célibataire dans une famille d'acteurs et de comédiens totalement immatures en Angleterre. Annie a perdu tout intérêt aux yeux de son père lorsqu'il a compris qu'elle ne voulait pas être actrice. Comptable de production, elle rêve de devenir productrice de films. Et c'est la chance qui lui est offerte mais qui lui est difficile d'accepter dans un premier temps lorsque doit se tourner une nouvelle version cinématographique d'Orgueil et préjugés. D'autant plus que le rôle principal de Mr Darcy est attribué à la star de cinéma adulé du moment Austen Wentworth avec qui elle a eu une relation amoureuse huit ans auparavant. En effet, son père ne voulait pas qu'elle épouse à cette époque cet acteur sans le sou qui n'avait pour seul atout que son apparence et qui l'éloignerait de sa famille loin à Hollywood pour n'être rien d'autre que femme au foyer. Liée par une promesse qu'elle a faite à sa mère décédée depuis plusieurs années, elle semble être la seule personne sensée de la famille à se comporter comme une adulte, les membres de sa famille étant incapables de se prendre en charge. Annie va pourtant se lancer malgré tout dans la production qui va l'aider à évoluer et "sortir de sa coquille", prendre de l'assurance avec une seconde chance qui pourrait bien changer sa vie. Cependant, ce ne sont pas les embûches qui manqueront de se présenter à elle. Et lorsque l'on est entouré de personnes toxiques qui vous laissent sans énergie, on s'émeut pour cette héroïne qui se sent comme une carpette au milieu des siens et qui perçoit pourtant en elle un potentiel réel que seul la présence de Wentworth parvient à laisser émerger. Bien sûr, ne vous attendez pas non plus à l'intensité de la relation toute en émotion et à fleur de peau des héros austiniens d'origine !
Austen Wentworth est une jolie romance, une réécriture de Persuasion réussie dans le milieu du cinéma à notre époque qui a su trouver son propre univers avec humour et originalité. Un chick-lit sympathique pour passer un bon moment !

Annie aurait pu répliquer que Lyme Regis, ou Lyme, le nom sous lequel était connue la ville de l'époque, ne figurait pas dans Orgueil et Préjugés mais dans Persuasion; mais personne ne lui avait demandé son avis. Et si elle se souvenait d'avoir avoué à Austen que Persuasion était l'un de ses romans favoris, elle ne prétendrait pas qu'il s'agissait d'autre chose que d'une coïncidence.

Publié dans Jane Austen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article