Les promesses de nos lendemains, Tiphaine Hadet

Publié le par LadyRomance

Publié le 12 juin 2019 aux Éditions City, 302 pages, 17.90 euros.

Thèmes : France - Divorce - Crise de la quarantaine - Enfants à charge - Écriture - Amitié - Seconde chance - Amour - Bonheur...

Après leur rencontre sur les bancs du lycée, le mari de Valentine l’avait prévenu : « À 37 ans, je te quitterai. » Ce qu’elle prenait pour une plaisanterie est devenu une cruelle réalité lorsqu’il est parti refaire sa vie de l’autre côté de l’océan. Elle est désormais célibataire avec trois enfants à charge !
Pour oublier son quotidien, la jeune femme se réfugie dans l’écriture. Grâce à des concours de nouvelles, elle se lie d’amitié par Internet avec un groupe d’auteurs. Et, bientôt, un défi littéraire leur est proposé : écrire des paroles pour un célèbre chanteur.
Valentine est aussi enthousiasmée par la perspective de rencontrer physiquement son groupe d’écriture lors de la soirée de remise des prix. Les heureux hasards de l’existence vont l’aider à tourner la page et à écrire un nouveau chapitre de sa vie…

mon avis

Les promesses de nos lendemains est un roman qui se lit facilement et avec lequel j'ai passé un bon moment.
L'histoire est celle de Valentine qui n'avait jamais pris au sérieux la petite phrase de son mari, Franck, qu'il annonçait déjà lorsqu'ils étaient au lycée, à savoir que s'il se mariait un jour, il quitterait sa femme lorsqu'elle aurait 37 ans.
Valentine vit dans une maison de la région lyonnaise avec son mari et leurs trois enfants. Il se trouve qu'effectivement au lendemain de ses 37 ans, Franck la quitte et part s'installer à New York avec une jeune femme. Même s'il ne coupe pas les ponts totalement avec ses enfants qu'il continue de voir, il ne s'encombre pas de ce qu'ils peuvent ressentir. Ce n'est pas facile évidemment pour Valentine de vivre une telle situation. Divorcer dans de telles conditions ne peut que la laisser que dans l'incompréhension. Mais Valentine garde courage pour ses enfants et reçoit heureusement l'aide de son ex-belle-mère qui croit en un possible retour de son fils en rampant. Par ailleurs, Valentine trouve du soutien auprès d'un groupe d'écriture sur Internet qui lui permet de se lier d'amitié de manière virtuelle avec Léa. Celle-ci est pourtant une jeune célibataire, étudiante à Paris, qui va apporter à Valentine écoute et fraicheur. Sa spontanéité et sa franchise vont l'aider à y voir plus clair et à positiver l'avenir. Valentine trouve du réconfort dans l'écriture et le moyen de s'évader. Et puis, apparait un nouvel internaute qui s'inscrit sur le groupe et s’intéresse à elle. De son côté, Léa sollicite tous les membres du groupe à participer à un concours qui leur permettra de se retrouver à Paris. Entre temps, la sœur de Valentine qui avait coupé les ponts avec le reste de la famille mais gardée un lien avec elle vient chercher de l'aide pour sa fille de 12 ans dont on vient de découvrir une grave maladie nécessitant une greffe pour guérir.
Les promesses de nos lendemains est un roman au ton dynamique ponctué d'humour. Les thèmes de la désertion soudaine du mari sans raisons sérieuses, de grave maladie concernant la nièce de l'héroïne et de conflits familiaux sont les points centraux autour desquels évolue l'intrigue. L'aspect plus léger que vient apporter Léa, l'amie virtuelle de Valentine n'a pas été suffisant pour moi, le thème de l'écriture restant trop en second plan à mon goût. Il m'a manqué du rêve, du souffle, de la fantaisie ou autres qui auraient permis de s'évader davantage du quotidien difficile de l'héroïne assez confiné et pesant.

Néanmoins, j'ai passé un bon moment et trouvé de l'intérêt à connaître le devenir de cette héroïne malmenée dans sa vie de femme, d'épouse et de mère, sollicitée de surcroît par sa sœur pour de lourdes raisons mais qui trouvera un échappatoire positif dans l'écriture qui la mènera vers une issue qu'elle n'attendait pas grâce à l'amitié et pourquoi pas à l'amour.

Un roman qui parle de courage et de résilience avec une héroïne attachante qui garde espoir tout en assumant ses responsabilités auprès de ses enfants grâce à sa créativité et au soutien qu'elle trouve dans un groupe d'écriture...

 

Pendant ce temps-là, Franck gravissait les échelons de son évolution professionnelle, en me regardant fièrement gérer son antre, ses héritiers et tout ce qui m'incombait de fait dans la maison. Au lycée, Franck a souvent répété durant de nombreuses années qu'il ne se marierait pas avec une femme trop vieille et qu'il la quitterait le lendemain de ses trente-sept ans.
- Pourquoi trente-sept ?
- Parce que c'est le premier nombre premier irrégulier et que c'est à cet âge que les premières rides doivent apparaître.

Finalement, à partir du moment où Franck a quitté la maison, n'ayant pas repris mon activité professionnelle, j'ai disposé de plus de temps pour moi. Je me suis donc engagée dans plusieurs démarches liées à l'écriture, à la lecture. Depuis sept mois, au-delà de la présence de Paul, Constance et Gabriel, c'est clairement ce qui me permet de ne pas sombrer ou de ne pas devenir énorme à force de me venger sur des barres chocolatées et des bonbons acidulés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article